RDC : Moïse Katumbi et Martin Fayulu vent debout contre le changement de Constitution

En RDC, les opposants Moïse Katumbi et Martin Fayulu ont, dans leur discours à l’occasion de la fête de l’indépendance le 30 juin, mis en garde contre le changement de la Constitution.

 

Pour l’opposition, c’est la ligne rouge à ne pas franchir. Martin Fayulu, leader de la coalition Lamuka, a donné le ton. Pas question de changer la Constitution. « Pour qu’il réussisse une telle finesse entreprise, M. Tshisekedi devra marcher sur les cadavres de millions de Congolais, qui sortiront dans les rues pour lui barrer la route. Il est urgent de stopper ces oppresseurs du peuple. Ne soyons plus dupes de discours vides de sens », a déclaré l’opposant, arrivé troisième lors de la dernière présidentielle avec près de 5,33% des suffrages.

Lire aussi :  RDC/Procès Chebeya : le double meurtre était ordonné par la hiérarchie de la police (Éric Kibumbe)

 

Moïse Katumbi, leader du parti Ensemble pour la République, estime que c’est le manque de vision qui bloque le développement de la RDC et non la Constitution. Il s’est exprimé dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. L’opposant et homme d’affaires ne voit pas l’urgence de changer cette Constitution.

 

« Pour moi, la Constitution est sacrée. On ne doit pas la toucher. Je me suis battu en 2015 et si j’avais démissionné, c’était pour qu’in ne touche pas la Constitution », a glissé Moïse Katumbi, déplorant la situation socio-économique. Il se convainc que le vrai changement de ce texte est le social de « la population congolaise ».

 

Jusque-là, le président Tshisekedi ne s’est pas exprimé sur ce sujet. Même si, en mai dernier, le chef de l’Etat congolais avait dit, lors d’une rencontre avec la diaspora congolaise en Belgique, être ouvert à ce sujet. « Je mettrai en place une commission qui réfléchira sereinement sur comment nous doter d’une Constitution digne de notre pays », avait déclaré le président Tshisekedi, réélu pour un second mandat.

Lire aussi :  Côte d’Ivoire : que pense les Ivoiriens après les propos de Debordo contre Fally Ipupa ?

 

Une déclaration qui était mal perçue au sein de l’opposition. « Dans la politique, il faut savoir qu’il y a un temps, où on est au pouvoir et plier bagages quand le mandat est terminé », a dit Moïse Katumbi, deuxième de la présidentielle remportée haut la main par le président Tshisekedi avec près de 73% des suffrages.

 

Trésor Mutombo

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

Ouganda : la police encercle le siège du parti de Bobi Wine

A la veille d’une journée de manifestation contre la corruption prévue ce mardi 23 juillet, Bobi Wine, figure voyante de l’opposition en Ouganda, a...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Kenya : William Ruto est-il dans une impasse politique ? 

Face à l'impasse politique, le président William Ruto veut arrêter les manifestations contre le gouvernement.   Il promet que ces activités doivent s'arrêter. Pour lui, les...

Présidentielle en Tunisie : Kaïs Saïed veut rempiler

En Tunisie, le président Kaïs Saïed entend briguer un second mandat lors de la présidentielle prévue en octobre prochain.   Dans une vidéo publiée sur la...

Guerre au Soudan : les Emirats Arabes Unis apportent son soutien pour mettre fin à la...

Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, président des Emirats Arabes Unis, veut apporter son soutien au Soudan pour mettre à la crise dans le...