RDC : que s’est-il passé à la résidence de Jean-Marc Kabund, vice-président de l’Assemblée nationale ?

Lire aussi

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...

Éthiopie : le Tigré confronté à l’épuisement des stocks de denrées alimentaires (ONU)

En Éthiopie, les stocks de denrées alimentaires. Mais aussi du carburant sont complètement épuisés dans la région de Tigré,...

La RDC perd plus de 6 milliards Usd à cause des exonérations douanières (GEC)

En RDC, les exonérations douanières ont causé une perte d’au moins 6,3 milliards Usd aux caisses de l’état entre...

En RDC, la résidence de Jean-Marc Kabund, 1er vice-président de l’Assemblée nationale, a été vandalisée à Kinshasa, capitale congolaise, par des éléments de la Garde républicaine, selon une vidéo diffusée en ligne. L’affaire est largement commenté sur les réseaux sociaux ce jeudi 13 janvier. Les images montrent la résidence du président ai de l’Union pour la démocratie (Udps), parti présidentiel, saccagée par des hommes en uniforme.

Les gardes de Jean-Marc Kabund désarmées. Les canapés de sa résidence renversés. Télévision détruite. Les document éparpillés. Ce sont des images que l’on voit dans cette courte vidéo sur de la résidence du 1er vice-président de l’Assemblée nationale congolaise. Selon les témoins, les faits se sont passés dans la soirée du mercredi 12 janvier. Plusieurs versions sont avancées sur cette affaire. Mais alors, que s’est-il réellement passé dans la résidence de ce proche collaborateur du président Tshisekedi ?

«La maison a été encerclée par un petit contingent de la GR»

L’un des conseillers de Jean-Marc Kabund s’en prend aux auteurs de cet acte. « La maison a été encerclée par un petit contingent de la GR avant que l’assaut ne soit donné. L’incursion dans la maison d’à côté a laissé des traces. Par la suite, ils ont pénétré dans la résidence de Kabund. Les policiers repliés dans l’enclos n’ont pas pu résister. Ils ont été facilement arrêtés et acheminés à l’auditorat militaire », a relaté un proche de la famille Kabund.

« Ce sont des voyous qui ne connaissent pas les lois de la République. Nous allons utiliser toutes ces images lors du procès à venir parce que, si nous sommes dans un Etat de droit, la justice doit être établie », insiste l’un des conseillers du président ai de l’Udps.

«Les éléments de la GR sont entrés de force par la cuisine»

Selon un témoin, la réaction des éléments de la GR fait suite à un antécédent. « Mardi, sur la route Poids lourds, le cortège de Jean-Marc Kabund s’est retrouvé bloqué au niveau de Baramoto. Parce qu’un véhicule, qui avait à son bord un militaire de la GR avançait dans le sens contraire. Les gardes de Jean-Marc Kabund ont arrêté ce militaire avant de le conduire à l’auditorat militaire », précise un témoin dans la vidéo. Cet affront aurait suscité la colère des éléments de la GR. En représailles, ils ont fait une descente dans la résidence de Jean-Marc Kabund, confie la même source.

La résidence de Jean-Marc Kabund saccagée à Kinshasa(@sahutiafrica)

« Ils sont entrés de force par la cuisine. Un policier qui était là a voulu les en empêcher, mais il a été brutalisé. Ils ont ouvert même les placards. Ils ont cassé des verres. Un des enfants qui était dans la cuisine, John, a été fortement brutalisé. L’enfant est dans état de traumatisme à l’heure actuelle », a expliqué un des avocats de Jean-Marc Kabund, en filmant les débris de la maison.

Polémique sur les réseaux sociaux

Jean-Marc Kabund est rentré chez lui tard chez lui, tout souriant, après une session plénière à l’Assemblée nationale. Il est applaudi par quelques sympathisant du parti présidentiel, qui lancent de chansons en son honneur. Mais sur les réseaux sociaux, l’affaire est fortement commentée.

« Nos amis de l’Udps nous ont toujours dit qu’ils étaient au même moment au Pouvoir et à l’Opposition. Cela pouvait paraître techniquement et logiquement difficile à cerner. Mais, au fil du temps, l’on se rend compte que c’était bel et bien vrai. Un cas d’école », a tweeté Patrick Nkanga, membre du PPRD, parti de Joseph Kabila.

Asaph Mawonda

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -