Sénégal : la candidature présidentielle de Sonko devant la justice régionale

Ce mardi 31 octobre, les avocats de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko ont plaidé à Abuja devant une cour régionale sa réintégration sur les listes électorales de son pays, dont dépend sa candidature à la présidentielle de 2024.

La Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) a fixé au 6 novembre la date d’une nouvelle audience. Les avocats de M. Sonko ont saisi la cour pour contester sa radiation de ces listes après une condamnation dans une affaire de mœurs.

Un juge de Ziguinchor (sud du Sénégal) a annulé le 13 octobre cette radiation qui empêche M. Sonko, troisième de la présidentielle de 2019, d’être candidat au scrutin du 25 février 2024.

Le ministère de l’Intérieur a cependant refusé jusqu’alors de délivrer à M. Sonko les fiches officielles qui lui permettraient de recueillir ses parrainages, une étape nécessaire au dépôt de candidature. Le ministère argue du caractère non-définitif de la décision du juge, frappée de recours de l’Etat.

Lire aussi :  Ballon d’or : Sadio Mané, dans la légende du football africain

L’Etat du Sénégal a demandé mardi à Abuja un renvoi de l’affaire pour une meilleure préparation. Il a récusé deux avocats de M. Sonko pour « constitution non conforme », selon les débats retransmis par Jotna, la chaîne du parti de M. Sonko.

La défense de M. Sonko s’est opposée à un renvoi. M. Sonko n’a que jusqu’au 26 novembre pour réunir ses parrainages, a déclaré Ciré Clédor Ly, un de ses avocats.

La Cour a décidé de se donner jusqu’au 6 novembre pour trancher les litiges liés notamment à la récusation des avocats. Des documents en français doivent aussi être traduits en portugais, une des langues de la Cédéao avec le français et l’anglais, a-t-elle dit.

Lire aussi :  Présidentielle au Sénégal : la justice ouvre la voie à une candidature de l'opposant Sonko

Sonko, 49 ans, a été déclaré coupable le 1er juin de débauche de mineure et condamné à deux ans de prison ferme. Ayant refusé de se présenter au procès qu’il dénonçait comme un complot pour l’écarter de l’élection, il a été condamné par contumace.

Il a été écroué fin juillet sous d’autres chefs d’inculpation, dont appel à l’insurrection, association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et atteinte à la sûreté de l’Etat. Les autorités ont annoncé la dissolution de son parti le même jour.

Il a annoncé mi-octobre une nouvelle grève de la faim. Le président Macky Sall, élu en 2012 et réélu en 2019, a annoncé début juillet ne pas se représenter.

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

Kenya/Athlétisme : Kelvin Kiptum, roi du marathon, décoré lors de ses funérailles

Vendredi 23 février, Kelvin Kiptum, détenteur du record du monde de marathon, décédé en début du mois, a été honoré lors de ses funérailles,...

Maroc/Football : Ilias Chair condamné à deux ans de prison

A 26 ans, Ilias Chair, international belgo-marocain, a été condamné à deux ans de prison par le Tribunal correctionnel d’Anvers, dont un an avec...

Tunisie : Moncef Marzouki condamné à 8 ans de prison

Jugé par contumace, Moncef Marzouki, ancien président de la Tunisie, a écopé de huit ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat...

RDC : Pool Malebo stand-up comedy, l’humour à couper le souffle

Rires, acclamations, cris, ovations… Le spectacle d’humour « Pool Malebo stand-up comedy » a lancé sa saison dans une ambiance de joie à Kinshasa, capitale congolaise,...

Football/C1-CAF : Mazembe qualifié en quarts de finales

Grâce à sa victoire face à Pyramides FC ce samedi 24 février (3-0), le TP Mazembe valide son ticket pour les quarts de finales...

Sur le même thème

Tunisie : Moncef Marzouki condamné à 8 ans de prison

Jugé par contumace, Moncef Marzouki, ancien président de la Tunisie, a écopé de huit ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat...

Maroc/Football : Ilias Chair condamné à deux ans de prison

A 26 ans, Ilias Chair, international belgo-marocain, a été condamné à deux ans de prison par le Tribunal correctionnel d’Anvers, dont un an avec...

RDC/Affaire Stanis Bujakera : «j’ai décidé de fourrer mon nez…» (Félix Tshisekedi)

La veille d'une nouvelle audience du procès de Stanis Bujakera, journaliste à Actualité.cd et correspondant de Jeune Afrique, le président a promis de fourrer...

Six trafiquants tunisiens d’êtres humains arrêtés par la police italienne après une enquête

Au moins six trafiquants tunisiens d'êtres humains soupçonnés d'avoir organisé des transferts à grande vitesse d'au moins soixante-treize migrants illégaux de Tunisie vers l'Europe,...

Seychelles : abandon des charges contre le principal opposant, accusé de «sorcellerie»

Les accusations de « sorcellerie » qui pesaient depuis début octobre contre le dirigeant du principal parti d'opposition aux Seychelles, Patrick Herminie, ont été levées, a...