Sénégal: L’avenir de Sonko se décide à l’Assemblée nationale

Lire aussi

Kenya: Hausse du nombre d’éléphants grâce à la lutte contre le braconnage

Le braconnage des éléphants est en baisse au Kenya. En 2020, 11 éléphants ont été tués par les braconniers...

Tchad: «Pour nous, le système Déby prend fin ce soir» (Succès Masra)

Idriss Déby doit partir. C'est en fait la motivation des actions que mène l'opposition tchadienne. Elle a appelé au...

Bénin: Patrice Talon s’est-il renié?

En 2016, alors qu’il venait d’être élu président du Bénin, Patrice Talon s’était engagé à ne faire qu’un seul...

Visé par une plainte pour viols répétés et menaces de mort, Ousmane Sonko, opposant sénégalais, ne sait pas quel sort sera réservé à la demande de levée de son immunité parlementaire. C’est ce vendredi 26 février que les députés vont statuer sur les recommandations de la commission ad hoc de l’Assemblée nationale.

Ousmane Sonko affirme que son “immunité parlementaire, quel que soit ce qui va se passer reste intacte”. Son verbe reste toujours haut. Et il appelle l’opposition et ses partisans à faire bloc autour de lui. Le leader du Pastef-Les Patriotes, est accusé par Adji Sarr, une masseuse et employée d’un salon de beauté.

Une partie de l’opinion sénégalaise dans cette affaire un coup monté par le pouvoir pour fragiliser Ousmane Sonko. Mais, des mouvements féministes sénégalais, qui soutiennent Adji Sarr, estiment qu’avec la mise en lumière de ce dossier, ce ne serait que rendre justice à la masseuse qui a osé dénoncé les viols répétés dont elle aurait été victime de la part de Sonko.

Dakar, Jacques Matand’

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Kenya: Hausse du nombre d’éléphants grâce à la lutte contre le braconnage

Le braconnage des éléphants est en baisse au Kenya. En 2020, 11 éléphants ont été tués par les braconniers...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -