Tunisie: Manifestation de jeunes pour dénoncer les promesses non tenues à Tataouine

En Tunisie, quelques dizaines de jeunes ont manifesté vendredi 12 février dans la ville de Tataouine. Ils dénoncent les promesses non tenues du gouvernement qui s’était engagé à fournir des emplois et des investissements, indique l’AFP.

Les activités économiques étaient paralysées à Tataouine au Sud de la Tunisie. Les jeunes ont bloqué les routes et ont incendié des pneus, obligeant des commerçants à fermer leurs boutiques. Les commerçants ont également participé à ce mouvement de protestation critiqué par certains habitants.

L’armée tunisienne a empêché une dizaine de membres de la coordination syndicale d’accéder au site pétrolier d’El-Kamour où ils menaçaient de fermer un pipeline transportant la moitié de la Tunisie la veille de la manifestation, rapporte l’AFP. Le pipeline a été bloqué à plusieurs reprises, notamment en 2017 par des sit-ins qui ont dégénéré en heurts avec les forces de sécurité.

Lire aussi :  Tunisie : la justice suspend la révocation d'une cinquantaine de magistrats

Ces mouvements de protestation éclate, alors que le Premier ministre tunisien est en plein bras de fer avec le président Kais Saied sur le remaniement ministériel. Entre-temps, le taux de chômage à Tataouine dépasse les 30% et l’un des plus élevés dans le pays, alors que le taux de la pauvreté atteint 17,8%.

Un accord a été trouvé en novembre de l’année passée entre le gouvernement de Hichem Mechichi et les responsables syndicaux, ainsi que les membres d’une coordination qui avait bloqué des semaines durant la production pétrolière pour réclamer des fonds pour cette région marginalisée. D’après la coordination, rien ne s’est concrétisé trois mois après.

Lire aussi :  Tunisie : manifestations contre Kais Saied et la crise économique à Tunis

Trésor Mutombo

Les plus lus

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Afrique du Sud : l’inflation ralentit en mars, une première depuis le début de l’année

L'inflation a ralenti, en diminuant de 0,3 point pour atteindre 5,3 % pour la première fois depuis de l’année en Afrique du Sud.   D’après l'agence...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Guinée/Football : Werder Brême suspend Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison

Naby Keïta, international guinéen, est suspendu par Werder Brême, son club, jusqu’à la fin de la saison sportive pour indiscipline, a annoncé le club...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

Sur le même thème

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

RDC : nouvelle plainte pour éclaircir les circonstances de la mort de Chérubin Okende

En déposant une nouvelle plainte au parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe ce lundi 15 avril, la famille de Chérubin Okende, ancien...

Le Nigeria récupère 26 millions Usd sur fond d’une enquête contre un ministère

Au Nigeria, la Commission des crimes économiques financiers (Efcc), agence anti-corruption, a, dans un communiqué publié dimanche 14 avril, annoncé avoir vingt-six dollars dans...

Au Comores, des dizaines de personnes s’évadent de prison de Moroni

Ce jeudi 11 avril, des dizaines de prisonniers se sont évadés dans une prison de Moroni, la capitale, selon les autorités comoriennes. Ces détenus ont...