Présidentielle en Côte d’Ivoire: l’opposition a saisi la justice contre la candidature de Outtara.

Lire aussi

La candidature d’Alassane Ouattara à la présidentielle d’octobre prochain est contestée par l’opposition ivoirienne qui a déposé un recours au conseil constitutionnel, pour le déclarer inéligible.

Le 6 septembre dernier, Pascal Affi N’Guessan, Premier ministre sous Laurent Gbagbo et le Front populaire ivoirien (FPI, fondé par Laurent Gbagbo), ont déposé une requête au Conseil Constitutionnel en demandant le rejet de la candidature du président sortant, candidat à sa propre succession.

Selon la Constitution Ivoirienne, il n’est pas permis à un candidat d’avoir trois mandat présidentiel successif. Elle la limite à deux.

D’après les militants pro-Ouattara, la réforme de la constitution en 2016 a remis le compteur à zéro.

« L’avènement de la nouvelle Constitution intervenu au cours de son second mandat a-t-il eu pour effet de remettre la comptabilité de ses deux précédents mandats à zéro? La réponse est clairement négative et ne souffre d’aucune ambiguïté », affirme le texte de la requête de l’opposition.

Lire aussi:

Troisième mandat du président Ouattara, un mandat de trop en Côte d’Ivoire?

Laurent Gbagbo et Guillaume Soro déposent leurs candidatures pour la présidentielle

Affi N’guessan, a soutenu que “la candidature d’Alassane est illégale et ne mérite pas d’être acceptée. Ouattara ne peut prétexter d’une virginité de mandature lui permettant de briguer un troisième mandat”.

Les avocats d’Henri Konan Bédié, (ancien chef d’État ivoirien avant Gbabgbo) et de Guillaume Soro (ancien premier ministre sous Outtara) ont eux aussi déposé un recours pour réclamer le rejet de la candidature d’Alassane Ouattara  dans une lettre commune.

La décision du  Conseil Constitutionnel est attendue pour mi-septembre.

Inès Kayakumba

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Ouganda : Kizza Besigye, opposant au régime libéré sous caution

En Ouganda, le vétéran de l’opposition Kizza Besigye est libéré par un tribunal sous caution. C’est ce qu’ont annoncé...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img