Au Tchad, près de 3,4 millions de personnes sous menace d’insécurité alimentaire

Plus de 3,4 millions de personnes ont un besoin « urgent » d’une réponse humanitaire au Tchad, selon Action contre la faim (ACF), conséquence de l’afflux massif de réfugiés fuyant la guerre au Soudan et d’un « sous-financement ».

 

« 3,4 millions de personnes se trouvent actuellement en situation critique d’insécurité alimentaire au Tchad (…) Les provinces d’accueil de l’Est du Tchad font partie des zones très vulnérables du pays avec un faible accès aux services de base et l’arrivée des réfugiés exacerbe drastiquement les besoins », écrit l’ONG dans un communiqué.

 

Le Tchad, l’un des pays les plus pauvres du monde, abrite environ 1,4 million de déplacés internes ou réfugiés en raison de conflits dans le pays et chez ses voisins.

 

Avant qu’une nouvelle guerre civile n’éclate au Soudan mi-avril 2023, le Tchad abritait déjà, selon l’ONU, plus de 400.000 réfugiés ayant fui la guerre qui avait ravagé le Darfour de 2003 à 2020. Il en compte aujourd’hui près de 900.000, dont 88% de femmes et d’enfants.

Lire aussi :  Tchad : report du dialogue national, le gouvernement se justifie

 

Action contre la faim alerte sur « le nombre de cas de malnutrition aigüe sévère attendu entre octobre 2023 et septembre 2024 qui s’élève à 480.000 enfants », soit une augmentation de 15%.

 

L’ONG Médecins sans frontières s’inquiétait déjà en novembre 2023 de voir le taux de malnutrition aigüe sévère des enfants réfugiés soudanais atteindre dans certains camps de réfugiés 4,8%, soit « le double du seuil d’urgence déterminé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ».

 

« Il est urgent que les bailleurs de fonds garantissent un financement durable de la réponse humanitaire », selon Henri-Noël Tatangang, directeur d’ACF pour le Tchad, qui estime actuellement le financement du plan de réponse « à hauteur de 4,5% » seulement.

Lire aussi :  Tchad : une vingtaine de militaires tués dans une attaque de Boko Haram

 

L’ONG craint une dégradation de la situation humanitaire avec « l’arrivée de la saison des pluies et la période de soudure », qui « vont accroître les besoins et dans le même temps rendre l’accès aux populations vulnérables beaucoup plus complexe sur tout le territoire ».

 

Mi-février, le président de transition Mahamat Idriss Déby Itno avait décrété « l’état d’urgence alimentaire et nutritionnel » dans le vaste État d’Afrique centrale, sans pour autant préciser les actions à venir, ni les populations concernées.

 

Le mois suivant, le Programme alimentaire de l’ONU avait annoncé pour le mois d’avril la suspension de l’aide alimentaire « en raison de contraintes financières » et lancé un appel aux donateurs afin d’éviter « une catastrophe totale ».

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

En RDC, le flou autour de la démission d’une ministre

Stéphanie Mbombo Muamba, ministre congolaise déléguée près le ministre de l’Environnement, a annoncé sa démission mardi 18 juin dans la soirée.   Pourquoi a-t-elle démissionné ? C’est...

Somalie : le gouvernement veut ralentir le retrait des casques bleus africains

Le gouvernement somalien veut ralentir le retrait des casques bleus africains dans ce pays et met en garde contre un potentiel vide en matière...

DRC Mining Week 2024 : le groupe MKB signe sa première participation

A la DRC Mining Week 2024, le groupe MKB Sarl, spécialisé notamment dans l’agropastoral, agro-industriel ainsi que dans le commerce général, a signé sa...

Des centaines d’Egyptiens meurent pendant le pèlerinage du hadj à la Mecque

Au moins 530 Égyptiens ont péri durant le pèlerinage du hadj et trente-et-un autres portés disparus, en raison de la chaleur extrême qui s'abat...

…la marmite des esclaves…(Carnet de Christian Gombo)

…pour mieux voir Moanda, cette ville-fleuve, ville-océan, oui Moanda, ville-poisson, ville-crabe, ville-crevette, ô Moanda ville-pétrole, ville-plage, ville-sable, sable mouvant, sable riant, sable coulant, sable...

Sur le même thème

Au Kenya, la pression ne faiblit pas contre les hausses d’impôts

Nouvelle journée de mobilisation ce jeudi 20 juin à Nairobi, capitale du Kenya, où la police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser des...

Kenya : le gouvernement retire la plupart de ses projets contestés de nouvelles taxes

Le gouvernement kenyan a retiré mardi de son projet de budget 2024-25 la plupart des nouvelles taxes impopulaires, notamment sur le pain et les...

Kenya : la police disperse une manifestation contre l’instauration de nouvelles taxes

Au Kenya, une manifestation contre un projet de budget 2024-2025 qui prévoit de nouvelles taxes a été dispersée par la police à coups de...

RDC : des ONG alertent sur la situation des travailleurs du cobalt et du cuivre

Les ONG RAID et CAJJ ont, lors d’une conférence de presse mardi 11 juin, dénoncé les conditions de travail et de rémunération des mineurs...

L’Ouganda dans le noir pendant plusieurs heures

Vendredi 7 juin, l'Ouganda a été frappé d'une panne d'électricité à l'échelle nationale pendant plusieurs heures, a annoncé l'opérateur public du réseau électrique.   Il indique...