Au Togo, nouveau report des élections législatives suite au projet de nouvelle Constitution

Après avoir demandé une deuxième lecture de réforme constitutionnelle controversée adoptée fin mars, la présidence togolaise a annoncé un léger réaménagement du calendrier des élections législatives, censées se tenir le 20 avril.

 

« Le président de la République, attentif à l’intérêt manifesté par les populations à l’endroit de cette importante réforme, et dans un esprit d’ouverture et de dialogue constructif, a encouragé les députés à rester à l’écoute de tous les acteurs concernés, en vue de tenir compte de toutes les contributions tendant à enrichir notre Constitution », a rapporté le communiqué de la présidence.

 

Mais à quand une nouvelle date ? Gilbert Bawara, ministre togolais de la Fonction publique, du Travail et du Dialogue social, affirme que « s’il devait y avoir un réaménagement, ce serait de quelques jours ou de quelques semaines au maximum ». Sans toutefois donner une date précise.

 

« Je crois que c’est la qualité du processus que le président de la République recherche. Il souhaite que cette réforme puisse bénéficier, à la fois, de la contribution et de points de toutes les parties prenantes et de tous les acteurs. Je ne vais pas anticiper sur le temps que cela prendra. Mais, je crois qu’en quelques jours ou semaines, il va être possible d’avoir des consultations et d’améliorer considérablement le projet de loi constitutionnelle votée il y a quelques jours par l’Assemblée », a déclaré Gilbert Bawara à RFI.

Lire aussi :  Togo : Faure Gnassingbé annonce une aide supplémentaire de 240 millions USD du FMI

 

Mais dans l’opposition, cette décision passe mal. L’opposant Nathaniel Olympio, président du Parti des Togolais, n’est pas surpris par ce nouveau report des élections législatives. Il s’oppose à la révision de la Constitution.

 

Pour lui, le président Gnassingbe cherche à gagner du temps, en demandant une seconde lecture à l’Assemblée. « Objectif, faire baisser la tension. Sauf que certains députés de son camp en profitent pour manifester leur mauvaise humeur en trainant les pieds. Tout le monde n’est pas enthousiaste sur ce projet dans le camp du pouvoir. Le régime a besoin de plus temps, et hop, on change à nouveau de date des élections », a-t-il écrit dans une publication sur le réseau social X.

Lire aussi :  Au Togo, jour de vote après une réforme constitutionnelle controversée

 

Au Togo, l’opposition et le pouvoir se sont lancés dans un bras de fer depuis l’adoption d’une révision constitutionnelle qui instaure un régime parlementaire. Mais, les partis d’opposition et des groupes de la société civile accusent le président Faure Gnassingbé de vouloir s’éterniser au pouvoir.

 

Ce texte crée aussi une fonction de « président du conseil des ministres ». Ce qui est une sorte de Premier ministre désigné par les députés et, qui aura en charge les fonctions régaliennes du pays. D’après le texte, il sera le chef du parti ou le chef de file de la coalition des partis majoritaires à l’issue des élections législatives.

 

Trésor Mutombo

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Bola Tinubu change l’hymne national du Nigeria

Au Nigeria, le président Bola Tinubu a signé un projet de loi rétablissant l'hymne national composé par un expatrié britannique et adopté à l'indépendance,...

Burkina Faso : enlèvement du lieutenant-colonel Zoungrana poursuivi pour «tentative de déstabilisation»

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel burkinabè Emmanuel Zoungrana, poursuivi pour des faits présumés de « tentative de déstabilisation » et remis en liberté provisoire mardi, a...

Sénégal : le président Bassirou Diomaye Faye attendu au Mali et au Burkina Faso

Le président Bassirou Diomaye Faye doit se rendre au Mali au Burkina Faso pour une visite officielle ce jeudi 30 mai, selon la présidence...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...