Le Tchad ferme sa frontière avec le Soudan

Samedi 14 avril, le Tchad a annoncé la fermeture de sa frontière avec le Soudan, après que la rivalité entre les deux généraux aux commandes depuis le putsch de 2021 a dégénéré en combats à Khartoum, la capitale soudanaise, et ailleurs dans le pays.

Des militaires fidèles au chef de l’armée soudanaise, le général Abdel Fattah al-Burhane, et des paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR), avec à leur tête le général Mohamed Hamdane Daglo, dit « Hemedti », s’affrontent dans des combats de rues et aériens depuis samedi matin.

Les 45 millions de Soudanais se sont brutalement réveillés, en plein coeur du jeûne de ramadan et sous un soleil de plomb, au son des tirs à l’arme lourde et des explosions.

Selon un bilan provisoire du syndicat officiel des médecins, trois civils ont été tués, dont deux dans la capitale, et un à El-Obeid, dans le sud du pays.

Lire aussi :  L’ambassadeur d’Allemagne au Burkina Faso expulsé du pays

« Face à cette conjoncture de troubles, le Tchad, tout en sécurisant ses frontières, décide de la fermeture de la frontière avec le Soudan jusqu’à nouvel ordre », a déclaré Aziz Mahamat Saleh, porte-parole du gouvernement, dans un communiqué.

Le Tchad partage une frontière avec le Soudan qui s’étend sur plus de 1.000 km dans l’est du pays et jouxte le Darfour, dans l’ouest du Soudan, qui est souvent le théâtre de violences tribales, notamment provoquées par des disputes territoriales et des difficultés d’accès à l’eau.

« Les combats, ce n’est pas seulement à Khartoum, et il y a un risque de débordement et des infiltrations », a affirmé à l’AFP un membre du gouvernement tchadien ayant requis l’anonymat.

En août 2022, 18 éleveurs de chameaux du Darfour-Ouest qui tentaient de retrouver leurs bêtes volées puis emmenées en territoire tchadien voisin avaient été tués dans une embuscade, avait affirmé Khartoum.

Lire aussi :  Gabon : le pouvoir militaire annonce des élections en août 2025

Ces morts avaient provoqué une levée de boucliers à El-Geneina, chef-lieu du Darfour-Ouest, et le général « Hemedti », lui-même originaire du Darfour, avait promis d’en finir avec « le chaos à la frontière ».

Déployées dans Khartoum samedi, ses Forces de soutien rapide, composées de milliers d’ex-miliciens de la guerre du Darfour devenus supplétifs de l’armée, ont dit avoir pris l’aéroport international et le palais présidentiel. L’armée a démenti la prise de l’aéroport, mais assure que les FSR s’y sont « infiltrées et ont incendié des avions civils ».

Les Nations unies, l’Union africaine, Washington et Moscou notamment ont appelé à un cessez-le-feu « immédiat ».

La Rédaction

Les plus lus

Egypte : le gouvernement plonge les coupures d’électricité quotidiennes à trois heures

En Egypte, le gouvernement a plongé les coupures d'électricité quotidiennes à trois heures dimanche et lundi, en réponse à une augmentation de la consommation...

RDC : Didier Budimbu et l’ambition de redorer l’image du stade des Martyrs

Après une visite au stade des Martyrs de la pentecôte à Kinshasa, capitale congolaise, Didier Budimbu, ministre congolais des Sports, veut « redorer son...

Nigeria : près de sept morts dans l’attaque d’hommes armés dans l’Etat de Katsina

Des hommes armés, appartenant à une communauté, ont tué au moins sept personnes dans l’Etat de Katsina, dans le nord du Nigeria, dans la...

Football : la CAF dévoile les dates officielles de la CAN 2025

Vendredi 21 juin soir, la Confédération Africaine de Football (CAF) a, dans un communiqué, dévoilé les dates officielles de la prochaine édition de la...

RDC : «le commerce de pommes de terre impacté par l’insécurité au Nord-Kivu et en Ituri»...

La production et la vente de pomme de terre sont affectées par l’insécurité au Nord-Kivu et en Ituri, dans l’Est de la RDC, affirme...

Sur le même thème

Au Kenya, les manifestants maintiennent la pression à Nairobi 

Drapeaux, sifflets et vuvuzelas contre balles en caoutchouc, gaz lacrymogène et canons à eau : la police tentait mardi de disperser mardi le rassemblement...

Présidentielle au Rwanda : l’heure est à la conquête des électeurs

Au Rwanda, où le président Paul Kagame, au pouvoir depuis 24 ans et grand favori de la présidentielle, brigue un quatrième mandat, la campagne...

Au Kenya, le président William Ruto prêt à un dialogue avec la jeunesse en colère

Alors que les manifestants maintiennent la pression contre un projet de nouvelles taxes, le président William Ruto affirme être ouvert avec la jeunesse kényane...

RDC : l’opposition divisée autour de la désignation de son porte-parole ?

Alors que les tractations sont en cours pour désigner son porte-parole, l’opposition congolaise ne parle pas le même langage sur cette question. Pourquoi ?   Si Martin...

Au Malawi, Lazarus Chakwera nomme un nouveau vice-président

Au Malawi, le président Lazarus Chakwera a nommé Michael Usi comme vice-président après la mort de son prédécesseur dans un accident d'avion, a annoncé...