Mali : le comité de pilotage du dialogue national à pied d’œuvre

Au Mali, le comité de pilotage du dialogue inter-Maliens a annoncé la tenue d’un atelier de validation des termes de référence le 26 février prochain. La durée du dialogue sera déterminée à l’issue de cet atelier de validation des termes de référence.

 

Devant un parterre de journalistes, Ousmane Issoufi Maïga, président du comité du dialogue, entend organiser un dialogue inclusif et sans tabou. D’après lui, les discussions se déroulent dans un climat de convivialité et de respect, sans insultes ni censure.

 

« Le dialogue se tiendra dans toutes les communes du pays afin que tous les Maliens puissent travailler ensemble pour sortir le pays de la crise actuelle », a déclaré Ousmane Issoufi Maïga, assurant qu’aucune personne ne sera exclu lors du dialogue. Même ceux qui ont pris les armes ? Oui, répond M. Maïga. Toutefois, il nuance. « Ceux-ci devront cependant répondre devant la justice pour leurs actions et se mettre à sa disposition », a-t-il précisé.

Lire aussi :  Céadéao : des sanctions individuelles contre les membres de la junte malienne

 

Théâtre de deux putschs, le Mali est dirigé par le colonel Assimi Goïta, qui a promis d’organiser les élections, censées ramener les civils au pouvoir. Mais, l’opposition entend faire bloc face à la junte qu’il juge autoritaire. Pour Ousmane Issoufi Maïga, il est temps de tourner la page sur ces années de souffrance et d’instabilité.

 

« Les Maliens sont unanimes quant à la nécessité de ce dialogue. Nous disposons de toutes les ressources nécessaires, notamment les documents issus des précédents forums, pour orienter nos échanges. Notre pays souffre, et il est impératif que ce soit les Maliens eux-mêmes qui proposent des solutions à nos défis », a-t-il dit.

Lire aussi :  Mali : Bamako renforce sa coopération avec le Kremlin

 

Ephraïm Kafuti

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Volcan Nyiragongo: Goma ville résiliente se relèvera de cette éruption comme en 2002

« Goma, chef-lieu, capitale du Nord-Kivu, est pour l’est du Congo un gift », annonce d’entrée Yekima de BelArt, artiste musicien congolais, dans son...

Sur le même thème

En Afrique du Sud, la commission électorale demande la conformation de l’éligibilité de Jacob Zuma

Le feuilleton autour de l'éligibilité de l'ancien président sud-africain Jacob Zuma aux législatives du 29 mai à encore rebondi vendredi avec la décision de...

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : le gouvernement de Judith Suminwa toujours attendu

En RDC, où le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, se fait attendre, les consultations se poursuivent au sein de l’Union sacrée, coalition...

Au Mali, la junte suspend les activités des partis politiques

Mercredi 11 avril, les autorités maliennes ont suspendu, jusqu’à nouvel ordre, les activités de partis et associations politiques. Pourquoi ? Le colonel Abdoulaye Maïga, porte-parole du...

RDC : les propositions de Dédé Watchiba pour accélérer le processus de formation du gouvernement après...

Le professeur Dédé Watchiba, docteur en sciences politiques et administratives, propose des pistes pour accélérer le processus de formation du gouvernement après les élections...