Moïse Katumbi à Kinshasa: retour triomphal

Une foule nombreuse a fait le déplacement à l’aéroport international de N’djili de Kinshasa pour accueillir l’opposant Moïse Katumbi ce vendredi 6 novembre après midi.

«Je suis venu pour répondre aux consultations du chef de l’Etat, car le pays est en détresse et nous devons travailler ensemble. Je suis venu pour écouter le Président » a déclaré Katumbi, président d’Ensemble pour la République, parti politique d’opposition.

Olivier Kamitatu, l’un des cadres d’Ensemble pour la République a tweeté en disant que des «Kinoises et Kinois, par dizaines de milliers, réservent en ce moment un accueil triomphal a Moïse Katumbi. Symbole fort et puissant que ces mamans maraîchères de Masina venant offrir le fruit de leur travail au fils du pays de retour à Kinshasa après 5 années d’absence».

Lire aussi :  RDC: L'heure des consultations avant la formation du prochain gouvernement

Moïse Katumbi, l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga, ancien allié du président honoraire Kabila avait quitté son ancienne famille politique pour entrer dans l’opposition. Après une brève alliance avec l’actuel président Tshisekedi, Moïse Katumbi est resté dans Lamuka, plateforme politique qui a soutenu Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018.

La venue de Moïse Katumbi à Kinshasa pour rencontrer le président Félix Tshisekedi pourrait-elle laisser entrevoir la fin de sa participation dans Lamuka? D’autant plus que Martin Fayulu, membre influent de Lamuka n’est pas prêt à rencontre Félix Tshisekedi dans le cadre des consultations politiques en cours.

Alimasi Kambale

Les plus lus

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...

Burkina Faso : quand le capitaine Traoré charge ses voisins ivoirien et béninois

Au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, chef de la transition, s’est, lors d’un discours devant les forces vives, montré très critique à l’encontre...

Au Niger, évasion de plusieurs détenus d’une prison de Koutoukale

Jeudi 11 juillet, plusieurs détenus se sont évadés de la prison de haute sécurité de Koutoukale, où sont incarcérés notamment des militants islamistes, selon...

Kenya/Athlétisme : Brigid Kosgei forfait pour les JO de Paris

Blessée, la Kényane Brigid Kosgei, vice-championne olympique en 2021, ne participera pas aux Jeux olympiques de Paris cet été.   La nouvelle est tombée après examen...

Sur le même thème

Au Kenya, Japhet Koome, chef de la police, rend le tablier

Deux semaines après des manifestations sanglantes et meurtrières qui ont secoué le Kenya, Japhet Koome, chef de la police, démissionne de son poste vendredi...

Sénégal : l’ex-parti au pouvoir fustige la gouvernance «sans cap» des nouvelles autorités

Le président Faye, 44 ans, investi le 2 avril, a remporté avec éclat la présidentielle de mars face au candidat du pouvoir, avec la...

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Est de la RDC : Kinshasa appelle à des «sanctions sévères» contre Kigali

Quelques jours après la publication du récent rapport d’un groupe d’experts onusiens sur la situation sécuritaire dans sa partie orientale, Kinshasa appelle à des...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...