Présidentielle au Sénégal : Macky Sall accusé de retarder les choses

Alors qu’une nouvelle date de la présidentielle se fait attendre au Sénégal, quinze candidats ont, dans un communiqué commun, accusé le président Macky Sall de « mauvaise volonté », en retardant les choses.

 

Ils promettent une série d’actions pour garantir qu’une nouvelle date de scrutin soit fixée rapidement. Pour eux, cette lenteur est inexplicable. Ils dénoncent le fait que « rien n’a été fait malgré les évolutions de la semaine écoulée ».

 

« Tout porte à croire que Macky Sall n’arrive pas à accepter que sa tentative de sabotage de l’élection présidentielle ait été contrecarrée par le Conseil constitutionnel et le peuple », ont déclaré les quinze candidats.

Lire aussi :  Rwanda : Paul Kagame, candidat désigné du FPR à la présidentielle

 

C’est une annonce qui intervient après le collectif de la société civile Aar Sunu Election (Protégez nos élections) maintient la pression et veut que le scrutin se tient avant le 2 avril, date à laquelle le mandat de Sall expirera officiellement. Il a appelé à un nouveau rassemblement samedi.

 

Du report de la présidentielle jusqu’au 15 décembre à l’annulation de cette décision par le Conseil constitutionnel, le climat reste tendu au Sénégal. La décision de cette juridiction a été saluée par l’opposition, qui avait crié à un coup d’Etat constitutionnel au lendemain de l’annonce du report.

Le président Macky Sall a promis de l’exécuter et de s’engager pour la tenue du scrutin dans les meilleurs délais. Mais quand ? C’est la question que tout le monde se pose.

Lire aussi :  Sénégal : Ousmane Sonko ramené de force à Dakar

 

La Rédaction

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Volcan Nyiragongo: Goma ville résiliente se relèvera de cette éruption comme en 2002

« Goma, chef-lieu, capitale du Nord-Kivu, est pour l’est du Congo un gift », annonce d’entrée Yekima de BelArt, artiste musicien congolais, dans son...

Sur le même thème

En Afrique du Sud, la commission électorale demande la conformation de l’éligibilité de Jacob Zuma

Le feuilleton autour de l'éligibilité de l'ancien président sud-africain Jacob Zuma aux législatives du 29 mai à encore rebondi vendredi avec la décision de...

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : le gouvernement de Judith Suminwa toujours attendu

En RDC, où le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, se fait attendre, les consultations se poursuivent au sein de l’Union sacrée, coalition...

Au Mali, la junte suspend les activités des partis politiques

Mercredi 11 avril, les autorités maliennes ont suspendu, jusqu’à nouvel ordre, les activités de partis et associations politiques. Pourquoi ? Le colonel Abdoulaye Maïga, porte-parole du...

RDC : les propositions de Dédé Watchiba pour accélérer le processus de formation du gouvernement après...

Le professeur Dédé Watchiba, docteur en sciences politiques et administratives, propose des pistes pour accélérer le processus de formation du gouvernement après les élections...