Publication des résultats examens d’Etat: des scènes de liesses à Kinshasa

Lire aussi

Des scènes de liesse sont observées à Kinshasa, capitale de le RDCongo. Dimanche 27 septembre, la publication des résultats des examens d’Etat a commencé par la ville de Kinshasa.

«On a publié pour les options: Latin Philo, Pédagogie, Math-Physique et Biologi-Chimie» détaille toute heureuse, Alice, une lauréate rencontrée à Barumbu, une des communes de la ville de Kinshasa. Elle est couverte de poudre blanche. Sa mère, qui l’accompagne alors qu’elle offre de la boisson à ses voisins de quartier, est aussi couverte de poudre blanche.

C’est ainsi que l’on célèbre la réussite.

Non loin du Rond-Point des Huileries, des coups de sifflet sont entendus. Un groupe de jeunes finalistes se réjouit d’avoir réussi aux épreuves qui marquent la fin des études secondaires. «J’ai obtenu 66% en Bio-chimie » explique Joël, l’un des lauréats.

Avec les nouvelles technologies, les résultats sont accessibles sur les téléphones portables. «En fonction du réseau que vous utilisez, vous tapez un code, après vous avez des choix, vous prenez consulter les résultats et vous tapez encore votre option. Vous avez les résultats des écoles de Kinshasa» poursuit Joël qui s’engouffre dans un taxi pour aller rejoindre un autre groupe d’amis. Sur les téléphones, les opérateurs télécoms envoient des messages pour indiquer les instructions à suivre afin de consulter les résultats.

Cette année, les épreuves de fin d’études pour les secondaires ont été organisées dans un contexte assez particulier. Il y a d’abord eu la suspension des cours suite à la pandémie du Coronavirus depuis mars. L’organisation des épreuves quelques temps après la levée de l’état d’urgence sanitaire.

Alimasi Kambale 

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Tension Ethiopie-Soudan : Abiy Ahmed, joue-t-il à l’apaisement ?

Il ne devrait pas y avoir d'hostilités entre l’Ethiopie et le Soudan. C’est que pense Abiy Ahmed, Premier ministre...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img