RDC: Changement de la majorité au parlement, ACAJ salue l’attitude des députés

Après le déchéance de Jeanine Mabunda de la présidence de l’Assemblée Nationale, Maître Georges Kapiamba, président de l’Association congolaise a salué la décision des députés. Il confié à Sahutiafrica que les député ont agi «en toute responsabilité, décidé la déchéance de Jeanine Mabunda et 4 autres membres du bureau de l’Assemblée tant réclamée par la population en vue d’ouvrir la voie de la ré qualification de la majorité parlementaire et enfin de l’action gouvernementale».

Pour le Président de l’ACAJ, en démocratie, «l’acte des députés vient rappeler la nécessité de l’application du principe de recevabilité et sanction positive ou négative. Mais, l’acte des députés a rappelé que leur mandat n’est pas impératif. A l’Etat de droit, le respect du droit à la défense dont le bureau d’âge a fait montre tout au long du processus public et transparent qui a conduit ladite déchéance a consolider l’Etat de l’Etat».

Lire aussi :  RDC: Dieudonné Kasembo nouveau président de la FEC.

Pourtant, certaines voix se lèvent pour dénoncer l’achat des consciences de quelques députés qui ont rejoint l’Union sacrée au Parlement. «Je dispose d’aucun élément de preuve pouvant me fonder à parler d’un achat de conscience», a avancé Maître Georges Kapiamba. Pour cet avocat, avec la formation de l’Union sacrée autour du président Tshisekedi, «une charte des principes rigoureux doit être élaborée et signée par tous les membres. Parmi les principes, devra y figurer l’engagement de chaque membre au respect de la constitution et lois de la RDC, ne rechercher que la réalisation de l’intérêt général et s’engager à lutter contre la corruption et le détournement des deniers publics et à la recevabilité et bonne gouvernance. Les anciens députés FCC qui adhèrent à l’union sacrée devront maintenir l’élan de patriotisme et de rechercher du bien du peuple en restant exigeant vis-à-vis des tous les dignitaires dont ils devront contrôler la gestion administrative et financière».

Lire aussi :  RDC : Sama Lukonde évalue l’état de siège en Ituri

«Il revient au Président Tshisekedi, aux ONG de la société civile, peuple et médias de veiller et surveiller leur comportement et dénoncer publiquement les écarts quand c’est nécessaire. Donc, rester mobilisés et vigilants », a conclu Maître Georges Kapiamba, président de l’ACAJ. 

Alimasi Kambale

Les plus lus

Est de la RDC : le Conseil de sécurité de l’ONU impose des sanctions à six...

Mardi 20 février, six responsables de cinq groupes armés, actifs dans l’est de la RDC, ont été sanctionnés par le Conseil de sécurité des...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...

RDC : Vital Kamerhe chez l’Informateur Augustin Kabuya

Après un tête-à-tête avec Augustin Kabuya, Informateur désigné, Vital Kamerhe, leader du regroupement AA-UNC, réaffirme son engagement au sein de la majorité présidentielle.   C’était après...

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset revient sur son départ de la Côte d’Ivoire

Nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille, Jean-Louis Gasset, ancien sélectionneur des Éléphants, est revenu sur son départ de la Côte d'Ivoire mardi 20 février.   «...

Est de la RDC : la France appelle le M23 à cesser les hostilités «immédiatement»

Ce mardi 20 février, la France a, dans un communiqué, appelé le M23 à cesser les hostilités « immédiatement » et se retirer de...

Sur le même thème

Sénégal : au moins un dans une manifestation contre le report de la présidentielle

Au Sénégal, un étudiant est mort lors d'une manifestation contre le report de la présidentielle, décision finalement annulée par le Conseil constitutionnel.   Il s'agit de...

L’envoyé de Macron pour l’Afrique voit une présence militaire française «remodelée»

Le nouvel envoyé personnel du président Emmanuel Macron pour l'Afrique a évoqué mercredi une « refonte » de la présence militaire française en Côte d'Ivoire, lors...

La Russie offre gratuitement 200 000 tonnes de céréales à six pays africains

La Russie a expédié gratuitement 200 000 tonnes de céréales vers six pays africains, a annoncé le ministre russe de l'Agriculture mardi 20 février.   Dmitri...

Mali : le comité de pilotage du dialogue national à pied d’œuvre

Au Mali, le comité de pilotage du dialogue inter-Maliens a annoncé la tenue d’un atelier de validation des termes de référence le 26 février...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...