RDC : «…Chérubin Okende n’avait aucune raison de se suicider» (famille)

Aux obsèques de Chérubin Okende, ancien ministre congolais des Transports et proche de Moïse Katumbi, la famille de l’opposant affirme avoir tous les éléments pour contredire les conclusions de l’enquête de la justice congolaise.

 

Pour Georges Oyema, qui a prononcé le mot de la famille, tout le monde sait que Chérubin a été assassiné. Il affirme que M. Okende a été tué de manière la plus « sauvage ». « Nous ne sommes pas des amnésiques pour qu’on vienne nous raconter des bêtises et qu’on ne nous fasse pas taire parce que nous n’allons jamais abandonner le combat », a-t-il déclaré, sous un soleil de plomb et devant un parterre d’opposants, notamment Moïse Katumbi.

 

D’après lui, les avocats sont en train de s’y mettre pour que l’on sache la vérité sur ce qui est arrivé. « Le jour de sa mort, Chérubin Okende n’accusait aucun signe de désarroi ou de déception, c’est-à-dire qu’il n’avait aucune raison de se suicider. Donc, qu’on ne vienne pas nous tromper qu’il s’est suicidé. C’est la manière la plus facile d’insulter quelqu’un qui a eu beaucoup de valeur et qui a fait la fierté de votre gouvernement », a lâché Georges Oyema.

Lire aussi :  En RDC, Jean-Jacques Mamba rejoint l'AFC de Corneille Nangaa

 

En RDC, l’affaire de Chérubin Okende a déchaîné de passion. Le 13 juillet 2023. Ce jour-là, l’opposant a été retrouvé mort dans sa jeep. Les enquêtes ont conclu à un suicide. Firmin Mvonde, procureur général près la Cour de cassation, avait indiqué que le corps de M. Okende n’avait pas été criblé des balles. Selon lui, l’arme, appartenant à son garde du corps, est resté dans le véhicule et n’a été tiré qu’une seule balle.

 

« Contrairement à ce que nous avons lu que son corps a été trouvé criblé de balles », avait-il raconté. D’après le procureur, l’autopsie n’a relevé aucun traumatisme à part l’auto-infliction de la balle au niveau de la tempe, sortie de l’autre côté de la tête ».

Lire aussi :  Covid-19: Plus de 330 nouveaux cas enregistrés en RDC

 

Mais, ces conclusions sont rejetées par les proches de l’opposition qui continue à réclame justice. Sur fond de polémique, le tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe avait été instruit de poursuivre ceux qui mettent en doute la version officielle des enquêtes sur la mort de Chérubin Okende.

 

« Nous ne sommes pas des amnésiques pour qu’on vienne nous raconter des bêtises et qu’on ne nous fasse pas taire parce que nous n’allons jamais abandonner le combat », a dit Georges Oyema.

 

Huit mois après, Chérubin Okende va être inhumé. Des funérailles sans hommages officiels. La famille de l’opposant déplore avoir été abandonnée et sans recevoir un rond du gouvernement et du Parlement.

 

La Rédaction

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Bola Tinubu change l’hymne national du Nigeria

Au Nigeria, le président Bola Tinubu a signé un projet de loi rétablissant l'hymne national composé par un expatrié britannique et adopté à l'indépendance,...

Burkina Faso : enlèvement du lieutenant-colonel Zoungrana poursuivi pour «tentative de déstabilisation»

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel burkinabè Emmanuel Zoungrana, poursuivi pour des faits présumés de « tentative de déstabilisation » et remis en liberté provisoire mardi, a...

Sénégal : le président Bassirou Diomaye Faye attendu au Mali et au Burkina Faso

Le président Bassirou Diomaye Faye doit se rendre au Mali au Burkina Faso pour une visite officielle ce jeudi 30 mai, selon la présidence...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...