RDC : le cardinal Ambongo appelle les autorités à éviter d’actes qui sapent l’unité nationale

En RDC, le cardinal Ambongo a, lors de la messe pascale, déploré l’insouciance des autorités sur fond d’actes qui sapent l’unité nationale face à la rébellion du M23.

 

Pour l’archevêque de Kinshasa, lorsqu’un pays se sait en guerre, la première chose à faire est de s’asseoir autour d’une table pour former un front commun. « Or, aujourd’hui, il n’y a pas de front commun », a-t-il déploré.

 

Devant les fidèles catholiques, le Cardinal Ambongo a tenu un discours très politique, mais surtout critique à l’encontre de la classe politique congolaise. « Ça fait trois mois que notre pays est pratiquement paralysé pour la simple raison que toute la classe politique s’est invitée autour du grand gâteau que l’on est en train de se disputer, pendant que le pays est en guerre, pendant que l’ennemi avance », a déclaré Fridolin Ambongo.

Lire aussi :  Affaire Chebeya: Quels rôles ont joué les policiers qui témoignent? 

 

La semaine dernière, le ralliement de quelques cadres du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), ancien parti au pouvoir, à la rébellion de Corneille Nangaa a fait polémique. Si le député congolais Eliezer Ntambwe, membre du camp présidentiel, demande la suspension du PPRD, le parti de Joseph Kabila affirme ne pas être « concerné par ces adhésions de ses anciens membres » au sein de l’Alliance Fleuve Congo (AFC).

 

D’après le Cardinal Ambongo, il faut s’interroger après ces adhésions à la coalition politico-militaire de Corneille Nangaa, ancien président de la Céni devenu maquisard.

 

« Nous pouvons nous énerver contre ceux qui sont partis, nous pouvons les traiter de traîtres, ils ont pris la cause de l’ennemi, mais la question de fond est : pourquoi ces gens ont agi de cette manière ? C’est parce qu’au niveau d’ici, nous continuons à poser des gestes qui blessent les autres, nous continuons à poser des gestes qui fragilisent la communion nationale, nous posons des gestes qui excluent les autres de la jouissance du gâteau national », a indiqué Fridolin Ambongo.

Lire aussi :  RDC : construction d’une usine de production d’oxygène médicale dans le Kongo Central

 

La Rédaction

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Burkina Faso : enlèvement du lieutenant-colonel Zoungrana poursuivi pour «tentative de déstabilisation»

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel burkinabè Emmanuel Zoungrana, poursuivi pour des faits présumés de « tentative de déstabilisation » et remis en liberté provisoire mardi, a...

Sénégal : le président Bassirou Diomaye Faye attendu au Mali et au Burkina Faso

Le président Bassirou Diomaye Faye doit se rendre au Mali au Burkina Faso pour une visite officielle ce jeudi 30 mai, selon la présidence...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

Libye : Mohamed Oun reprend ses travaux après deux mois de suspension

Suspendu temporairement, Mohamed Oun, ministre du Pétrole et du Gaz du gouvernement d'unité nationale de Tripoli, a repris ses fonctions après deux mois de...