Tunisie : le tribunal condamne deux journalistes à un an de prison

En Tunisie, deux journalistes ont écopé une peine d’un an de prison pour publication des fausses informations portant atteinte à la sécurité publique mercredi 22 mai.

 

Mohamed Zitouna, porte-parole du tribunal de Tunis, précise qu’il s’agit de publications sur les réseaux sociaux et de propos radiophoniques.

 

Mourad Zghidi et Borhan Bsaiss, tous deux journalistes de la radio IFM, ont été arrêtés, ce mois-ci, en raison de propos politiques tenus à la radio. Lors de son procès, M. Bsaiss déclare qu’il est un présentateur d’émissions qui présente toutes les questions. « Ce que j’ai fait était un travail journalistique », a-t-il dit

 

De son côté, M. Zghidi se défend de n’avoir pas « commis d’erreur ». « Mon travail nécessite d’analyser la situation politique et économique et j’en porte la responsabilité », s’est-il défendu à la barre.

Lire aussi :  Tunisie : plus de 100 migrants secourus au large de l'île de Djerba

 

Ces derniers mois, la Tunisie a désormais emprisonné six journalistes au total, dont Zghidi et Bsaiss. Des dizaines d’autres font l’objet de poursuites judiciaires, selon le Syndicat des journalistes, qui est le principal syndicat de journalistes du pays.

 

Mercredi dernier, des journalistes tunisiens se sont rassemblés près du tribunal pour exiger la fin des restrictions imposées aux journalistes. « La Tunisie est devenue une prison à ciel ouvert pour les journalistes. Les menaces et les restrictions auxquelles sont confrontés les journalistes en Tunisie sont sans précédent. Nous allons passer à l’escalade », a dit Zied Dabbar, président du Syndicat des journalistes.

Lire aussi :  Tunisie : enquête après des affrontements entre population locale et migrants clandestins

 

Depuis la révolution tunisienne de 2011, le pays est considéré comme l’un des environnements médiatiques les plus ouverts du monde arabe. Selon les hommes politiques, les journalistes et les syndicats, la liberté de la presse est sérieusement menacée sous le régime du président Kais Saied, arrivé au pouvoir à la suite des élections libres de 2019.

 

Ce mois-ci, la police a arrêté dix personnes, dont des journalistes, des avocats et des responsables de groupes de la société civile. C’était dans le cadre de ce qu’Amnesty International a qualifié de répression profonde visant les militants et les journalistes. Human Rights Watch a appelé la Tunisie à respecter la liberté d’expression et les libertés civiles.

 

Josaphat Mayi

Les plus lus

DRC Mining Week édition 2024 : remédier au manque de capacité énergétique, Kibali Gold Mine livre...

Comment remédier au manque de capacité énergétique ? Jean-Paul Ilunga Mbayo, ingénieur en électricité de Kibali Gold Mine, filière de Barrick Gold, a livré l’expérience...

DRC Mining Week 2024 : Malia Agency innove avec l’introduction de la « moto électrique » sur le...

En marge de l'événement phare de l'industrie minière congolaise, la DRC Mining Week, organisée du 12 au 14 juin à Lubumbashi, Flavien Bwira, directeur...

Football/Elim-Mondial 2026 :  le Soudan, solide leader du groupe B

Grâce à leur victoire dans le choc de deux Soudans (3-0), les Crocodiles du Nil consolident leur première place dans le groupe B au...

Kenya : le gouvernement approuve la vente de ses actions dans six sociétés cotées

Au Kenya, le gouvernement prévoit de vendre ses actions dans six sociétés cotées, dont un cimentier et la bourse des valeurs du pays, a...

Le Sénégal entame la production du premier champ pétrolier offshore

Ce mardi 11 juin, le Sénégal a annoncé le démarrage de la production du premier projet offshore, rejoignant le club des pays producteurs de...

Sur le même thème

Massacre de 2009 en Guinée : quand la défense de Dadis Camara plaide l’acquittement

En Guinée, les avocats du capitaine Moussa Dadis Camara, ancien chef de la junte, ont plaidé son acquittement ce lundi 10 juin au procès...

Niger : nouveau rapport d’une audience menaçant l’immunité de Mohamed Bazoum

Au Niger, la Cour d'Etat a reporté la décision qu'elle devait rendre au sujet de la levée de l'immunité du président Mohamed Bazoum, renversé...

En RDC, ouverture du procès de la tentative de coup d’Etat du 19 mai

Ce vendredi 7 juin, le procès de la tentative de coup d’Etat déjouée par l’armée congolaise le 19 mai s’ouvre au tribunal militaire de...

Afrique du Sud : Zizi Kodwa, membre éminent de l’ANC, au cœur d’un scandale de corruption

Soupçonné de faits de corruption dans le cadre d’une enquête sur l’ère de Jacob Zuma, Zizi Kodwa, ministre sud-africain des Sports, a comparu devant...

Centrafrique : un employé d’une ONG accusé d’incitation à la révolte contre les forces de sécurité

En Centrafrique, la justice a lancé des poursuites contre un employé européen d’une ONG basée aux Etats-Unis, soupçonné de constituer une menace pour la...