Centrafrique: Les Chefs d’Etats membres de la CEEAC pour le maintien des élections 

Lire aussi

« Ce serait un très mauvais message que l’Afrique enverrait au reste du monde si on laisse les armes primer sur les urnes en Centrafrique », ont déclaré les Chefs d’État membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), réunis par visioconférence, dans le cadre de leur dixième sommet extraordinaire, samedi 26 décembre 2020. 

Les pays de la CEEAC ont encouragé le président centrafricain Faustin Archange Toudéra, à aller jusqu’au bout du processus électoral. Les Chefs d’État membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale invitent les Centrafricains à aller aux urnes. Les élections présidentielle et législatives sont prévues pour le 27 décembre.

« Les chefs d’Etat de la CEEAC ont condamné la résurgence de la violence armée en RCA qui n’a pour but que d’empêcher la réalisation du processus électoral », a déclaré Jean-Claude Gakosso, ministre des Affaires étrangères du Congo-Brazzaville.

Pour le diplomate congolais,  «il faut aider le gouvernement centrafricain à monter une vraie armée. On ne voit pas un Etat se consolider sans la force armée. Donc, les Chefs d’Etat ont lancé un appel pour que les pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU mettent fin à l’embargo injuste qui pénalise le président Touadéra et son gouvernement », a déclaré Jean-Claude Gakosso.

Une coalition de rebelles a lancé des attaques dans certaines villes centrafricaines. Une situation qui peut rendre difficile le déroulement du scrutin du 27 décembre. 

Jacques Elenge

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : la Monusco opte pour le désarmement sans conditions du M23

Il est impératif que le Conseil redouble ses efforts en faveur d'une désescalade rapide de la situation et du...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img