Crise post-électorale en Guinée: L’UE se pose des questions sur la crédibilité des résultats

Lire aussi

Nigeria : près de six morts dans un accident de circulation à Bauchi

Un accident a fait au moins six morts et huit blessés sur l’autoroute Darazo-Dukku dans l’État de Bauchi, au...

COVID-19 : le Burundi prêt à vacciner sa population

Le gouvernement burundais accepte l’expédition des vaccins contre le COVID-19. Le ministère burundais de la santé l’a rapporté mercredi...

Tchad : une manifestation contre la junte militaire sans tension

Pas de gaz lacrymogène. Un fort dispositif sécuritaire pour encadrer plusieurs centaines de manifestants. La manifestation de Wakit Tamma...

Dans une déclaration faite le 27 octobre au soir, Josep Borrell, Haut représentant et vice-président de l’Union Européenne, s’interroge sur la crédibilité des résultats de la présidentielle du 18 octobre dernier.

«Bien que le scrutin se soit déroulé dans le calme, des interrogations demeurent quant à la crédibilité du résultat, notamment en ce qui concerne la remontée des procès-verbaux et le décompte final des votes. Il conviendra d’y répondre dans le cadre d’un dialogue inclusif et de la poursuite du processus de validation prévue par la loi», indique la déclaration.

Après la publication des résultats par la Commission électorale nationale indépendante en Guinée, l’opposition a contesté ces résultats qui donnent le président Alpha Condé vainqueur. Des violences ont éclaté dans plusieurs villes du pays. « L’UE condamne, une fois de plus, les violences qui ont causé la mort de nombreuses personnes, et cela quels qu’en soient les auteurs. Elle exhorte les autorités à diligenter des enquêtes indépendantes afin que justice soit rendue dans les meilleurs délais», poursuit Josep Borrell, Haut représentant et vice-président de l’Union Européenne.

«L’Union européenne prend note de l’annonce des résultats provisoires par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de Guinée». Elle soutient aussi «les efforts de diplomatie préventive déployés par la CEDEAO, l’Union africaine et les Nations Unies en vue de restaurer la confiance. À cette fin, tous les acteurs impliqués dans ce processus doivent pouvoir jouir pleinement de leur liberté de mouvement et d’expression. Il importe également que les moyens de communication, en particulier l’accès à l’internet, soient garantis en toute circonstance».

Cellou Dalein Diallo, candidat de l’opposition qui s’est autoproclamé vainqueur avec plus de 53% de suffrage a salué cette prise de position de l’UE.

Alimasi Kambale

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Nigeria : près de six morts dans un accident de circulation à Bauchi

Un accident a fait au moins six morts et huit blessés sur l’autoroute Darazo-Dukku dans l’État de Bauchi, au...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -