Dans le Sahel, plus d’un million d’enfants quittent leurs foyers face à l’escalade de violence

L’escalade de violence dans le Sahel a poussé plus de 1,8 d’enfants à quitter leur foyer au Mali, au Burkina Faso et au Niger, selon une étude publiée par l’ONG Save the Children.

 

Vishna Shah, une des responsables de cette ONG de défense des droits des enfants, confie que ces enfants ont fui une violence « meurtrière inimaginable ». « Ces enfants vivaient déjà dans l’un des endroits les plus difficiles au monde pour grandir avant de perdre leur maison, leur communauté et tout ce qu’ils connaissaient », a-t-elle déclaré.

 

D’après elle, la crise largement oubliée dans le centre du Sahel demeure l’une des pires urgences humanitaires au monde, d’autant plus dévastatrice qu’il s’agit d’une crise touchant les enfants et qui frappe l’une des populations les plus jeunes au monde.

Lire aussi :  Sommet de la Cédéao : le Burkina Faso au cœur des débats à Accra  

 

L’étude révèle que le nombre d’enfants, contraints de fuir leur foyer, a augmenté à cinq fois de plus qu’en 2019. Il est passé de 321000 en 2019 à près de 1,8 million. Save the Children indique s’être appuyé sur les chiffres du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), des gouvernements nationaux et de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour réalisation ses estimations.

 

Le conflit au Burkina Faso et au Mali a entraîné une augmentation de douze fois du nombre d’enfants, cherchant refuge en Côte d’Ivoire, qui subit les répercussions de la situation dans le Sahel. Ce nombre est passé d’environ 2450 à 29700.

Lire aussi :  L’armée nigérienne tue près de 15 terroristes près du Mali

 

Les trois pays du Sahel, qui ont une frontière commune, font face à la menace djiahdistes de groupes affiliés à Al-Qaïda et à l’Etat islamique (EI), mais aussi aux crises liées au changement climatique.

 

Une situation qui affecte des enfants. Selon les Nations unies, les enfants représentent 40 % des personnes déplacées dans le monde, mais cette proportion atteint environ 58 % en Afrique de l’Ouest et centrale.

 

Ephraïm Kafuti

Les plus lus

Mouelle Kombi-Samuel Eto’o, un bras de fer qui secoue le football camerounais

Au Cameroun, la Fecafoot et le ministère des Sports se livrent à un bras de fer avec des rebondissements depuis la nomination de Marc...

Côte d’Ivoire/Elim-Mondial 2026 : Emerse Faé dévoile sa liste avec plusieurs absents

Jeudi 23 mai, Emerse Faé, sélectionneur des Éléphants de la Côte d’Ivoire, a dévoilé la liste des joueurs sélectionnés pour affronter le Gabon et...

Sénégal/Élim-Mondial 2026 : Aliou Cissé dévoile sa liste pour les deux prochaines journées

Pour le choc face à la RDC et à la Mauritanie, Aliou Cissé, sélectionneur des Lions de la Teranga du Sénégal, a dévoilé sa...

RDC : Vital Kamerhe, le grand retour au perchoir de l’Assemblée nationale

Sans surprise, Vital Kamerhe, proche du président Tshisekedi, a été élu président du bureau définitif de l’Assemblée nationale dans la soirée de mercredi 22...

Gabon : l’école reprend avec la gratuité de la scolarité

Au Gabon, les élèves ont repris le chemin de l’école ce lundi 18 septembre après les grandes vacances. Cette rentrée est marquée par la...

Sur le même thème

Niger : le retrait des troupes américaines s’achèvera en septembre prochain

Les États-Unis devront achever le processus de retrait des troupes américaines, qui a déjà commencé au Niger, d'ici au 15 septembre prochain, ont annoncé...

Massacre de 2009 en Guinée : les victimes réclament la reconnaissance de crimes contre l’humanité

Les avocats des victimes au procès historique d'un massacre commis en 2009 en Guinée ont demandé lundi que les faits retenus contre les onze...

RDC/Linafoot : Mazembe et Lupopo dos à dos, Vita Club crispé

Le TP Mazembe et le FC Saint-Eloi Lupopo ont fait jeu égal (1-1), alors que Vita Club a été accroché par l'AS Dauphin Noir...

En Tunisie, le célèbre journaliste Mohamed Boughalleb condamné à six mois de prison 

Mohamed Boughalleb, éminent journaliste tunisien et critique du président Kaïs Saïed, a été condamné à six mois de prison pour insulte à un agent...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...