Des consultations pour permettre au président Tshisekedi d’appliquer son programme en RDC

Début ce lundi 2 novembre à Kinshasa, capitale de la RDC, des consultations politiques. L’objectif poursuivi est de donner au président Félix Tshisekedi «davantage de chances d’appliquer le programme qui est en symbiose avec les attentes du peuple», indique Kasongo Mwema, porte-parole du Président à Sahutiafrica.

Ces consultations vont ainsi permettre au Chef de l’état congolais de mettre en œuvre sa vision.
Qu’en sera-t-il alors de l’avenir de la coalition FCC (Front Commun pour le Congo)-CACH (Cap pour le changement)? Ne serait-elle pas mise à rude épreuve ?
Une autre source à la présidence pense que « la Coalition FCC-CACH pourra difficilement résister à cette initiative. Le FCC, ce n’est un secret pour personne, affirme la source, passe son temps à mettre des obstacles à la mise en œuvre du programme du Chef de l’Etat ». Les consultations pourront permettre au président Tshisekedi d’en ressortir en bonne posture pense-t-elle.

Lire aussi :  RDC : le président Tshisekedi révoque des magistrats sur fond de fraude

«Historiquement, le pouvoir organisateur des consultations en sort affaibli. C’était le cas avec Mobutu et avec les Kabila. Cette fois, c’est différent : l’organisateur est en symbiose avec le peuple et cherche à créer une dynamique nouvelle, propice à la mise en œuvre de la vision du Chef», a précisé à SahutiAfrica, Kasongo Mwema, porte-parole du Président.

Un autre analyste abordé sur la question pense que le président joue sur trois tableaux :
– Élargir sa sphère d’influence et de manœuvre en élargissant l’offre politique (ambassades, directions des entreprises, etc.) à un large éventail de familles ou regroupements politiques susceptibles de devenir une force dans la perspective 2023;
– Affaiblir son partenaire de coalition et calmer les ardeurs des extrémistes FCC qui pensaient garder le contrôle ;
– Calmer les esprits dans son propre parti en faisant savoir aux extrémistes UDPS que seul ou isolé, le parti ne peut pas arriver à bout de ceux dont la peur représente une grosse pesanteur pour la réussite des objectifs du mandat.

Lire aussi :  Brazzaville, Kinshasa et Luanda vont renforcer leurs coopérations

Jacques Matand’

Les plus lus

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...

Burkina Faso : quand le capitaine Traoré charge ses voisins ivoirien et béninois

Au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, chef de la transition, s’est, lors d’un discours devant les forces vives, montré très critique à l’encontre...

Est de la RDC : Kinshasa appelle à des «sanctions sévères» contre Kigali

Quelques jours après la publication du récent rapport d’un groupe d’experts onusiens sur la situation sécuritaire dans sa partie orientale, Kinshasa appelle à des...

RDC/Football : 21 Léopards dames sélectionnés pour affronter le Sénégal en amical

Mercredi 10 juillet, Papy Kimoto, sélectionneur des Léopards dames de la RDC, a dévoilé la liste de vingt-et-un joueuses devant affronter le Sénégal en...

Sur le même thème

Au Kenya, Japhet Koome, chef de la police, rend le tablier

Deux semaines après des manifestations sanglantes et meurtrières qui ont secoué le Kenya, Japhet Koome, chef de la police, démissionne de son poste vendredi...

Sénégal : l’ex-parti au pouvoir fustige la gouvernance «sans cap» des nouvelles autorités

Le président Faye, 44 ans, investi le 2 avril, a remporté avec éclat la présidentielle de mars face au candidat du pouvoir, avec la...

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Est de la RDC : Kinshasa appelle à des «sanctions sévères» contre Kigali

Quelques jours après la publication du récent rapport d’un groupe d’experts onusiens sur la situation sécuritaire dans sa partie orientale, Kinshasa appelle à des...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...