Guinée : deux interpellations remettent en cause un déblocage politique

Dimanche 12 mars, le ministère guinéen de la Justice a exigé des explications sur l’interpellation de deux militants de la société civile, susceptible de remettre en cause une tentative de reprise du dialogue rompu entre l’opposition et la junte au pouvoir.

Le ministère de la Justice laisse entendre dans un communiqué que les gendarmes ont interpellé les deux hommes en dehors des procédures.

Abdoul Sacko et Ismaël Diallo ont été interpellés samedi pour des raisons non communiquées, puis relâchés. Tous deux font partie d’organisations réclamant un retour rapide des civils à la tête de ce pays dirigé par des militaires depuis septembre 2021.

Les militaires ont consenti sous la pression de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) à céder la place à des civils élus d’ici à fin 2024, le temps de mener de profondes réformes, disent-ils.

Lire aussi :  Mali : la junte dit vouloir appliquer l'accord de paix de 2015

Abdoul Sacko en particulier est une figure connue, membre des Forces vives, une coalition des principaux partis, de syndicats et d’organisations dans l’opposition à la junte.

L’opposition accuse la junte de confisquer le pouvoir et de faire taire toute voix discordante à coup d’arrestations de personnalités et d’enquêtes judiciaires. Elle réclame un véritable dialogue.

Abdoul Sacko et Ismaël Diallo ont été interpellés au moment où junte et opposition semblent amorcer une tentative de reprise de contact.

« Les Forces vives viennent de reporter une manifestation contre la junte pour », disent-elles, donner une chance à une médiation des autorités religieuses.

Dans un pays coutumier des violences politiques, une précédente journée de mobilisation mi-février avait entraîné des affrontements qui avaient fait trois morts. La junte a menacé d’interdire les principaux partis, déjà quasiment réduits à l’inaction.

Lire aussi :  Eliminatoires CAN 2021: Seydouba Soumah qualifie la Guinée

Une rencontre entre Forces vives, gouvernement et religieux est pressentie pour lundi, mais à confirmer.

Les Forces vives ont dénoncé les interpellations de samedi comme un « acte liberticide (…) qui compromet les démarches entamées par les autorités religieuses pour calmer les tensions socio-politiques ».

Fait rare, le ministère de la Justice a publié dimanche un communiqué pour prendre ses distances avec des interpellations dont il dit avoir pris connaissance par la presse.

Il a réclamé au parquet un « rapport circonstancié », et assure qu’il ne « tolèrera aucune démarche violant les droits de tous citoyens en conflit avec la loi ».

La Rédaction

Les plus lus

DRC Mining Week édition 2024 : remédier au manque de capacité énergétique, Kibali Gold Mine livre...

Comment remédier au manque de capacité énergétique ? Jean-Paul Ilunga Mbayo, ingénieur en électricité de Kibali Gold Mine, filière de Barrick Gold, a livré l’expérience...

DRC Mining Week 2024 : Malia Agency innove avec l’introduction de la « moto électrique » sur le...

En marge de l'événement phare de l'industrie minière congolaise, la DRC Mining Week, organisée du 12 au 14 juin à Lubumbashi, Flavien Bwira, directeur...

Football/Elim-Mondial 2026 :  le Soudan, solide leader du groupe B

Grâce à leur victoire dans le choc de deux Soudans (3-0), les Crocodiles du Nil consolident leur première place dans le groupe B au...

Kenya : le gouvernement approuve la vente de ses actions dans six sociétés cotées

Au Kenya, le gouvernement prévoit de vendre ses actions dans six sociétés cotées, dont un cimentier et la bourse des valeurs du pays, a...

Le Sénégal entame la production du premier champ pétrolier offshore

Ce mardi 11 juin, le Sénégal a annoncé le démarrage de la production du premier projet offshore, rejoignant le club des pays producteurs de...

Sur le même thème

Kenya : le gouvernement approuve la vente de ses actions dans six sociétés cotées

Au Kenya, le gouvernement prévoit de vendre ses actions dans six sociétés cotées, dont un cimentier et la bourse des valeurs du pays, a...

RDC : Judith Suminwa et son gouvernement investis à l’Assemblée nationale

En RDC, Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, et son gouvernement ont été investis dans les premières heures de la matinée du mercredi 12 juin...

En RDC, Judith Suminwa fixe ses priorités

Lutte contre l’insécurité, relance de l’économie, plus d’emplois et protection du pouvoir d’achat des ménages… Telles sont les priorités de Judith Suminwa Tuluka, Première...

Au Malawi, le vice-président est mort dans un accident d’avion

Ce mardi 11 juin, le président Lazarus Chakwera a annoncé la mort de Saulos Chilima, vice-président malawite, dans un accident d’avion.   Cette annonce est intervenue...

[ Tribune de Dédé Watchiba] : « Fin des files d’attente inutiles dans les aéroports en...

Introduction La RDC est un pays riche en ressources naturelles et en potentiel économique. Cependant, son administration publique souffre encore de nombreuses pratiques obsolètes qui...