«Je préfère parler des projets de développement et de coopération entre la RDC et Rwanda» Vincent Karega

Lire aussi

Vincent Karega, ambassadeur du Rwanda en RDC, a confié, à Sahutiafrica.net, mardi 29 septembre, qu’il ne préfère plus commenter les réactions suscitées à Kinshasa, suite à son tweet sur les massacres de Kasika (dans la province du Sud-Kivu). Le silence de Vincent Karega n’a pas de quoi apaiser les  mouvements citoyens congolais qui continuent de réclamer son expulsion suite à son tweet du 24 août.

Dans ce tweet sur le massacre de Kasika (au Sud-Kivu), Vincent Karega, ambassadeur du Rwanda en RDC avait écrit : « Incohérence flagrante entre image et histoire. Narratif simpliste pour des accusations graves. Accuser sans évidence s’appelle calomnie. Village sans noms, 1100 morts avec deux noms. Circonstances de crimes et identité des criminels non dévoilées. Accusation ou propagande? ».

Il répondait en fait au tweet de Benjamin Babunga W qui avait publié ce message : “CE JOUR-LÀ… 24 août 1998, massacre de Kasika (au Sud-Kivu). Des militaires rwandais tuent sans relâche plus de 1.100 personnes, brûlant des villages entiers sur un trajet de 60 Km, de Kilungutwe à Kasika. Parmi les victimes, Mwami François Mubeza et l’Abbé Stanislas Wabulakombe”. Quelques instants après l’ambassadeur Vincent Karega va effacer son message.

“Je préfère parler des projets de développement et de coopération entre la RDC et Rwanda. Des activités qui renforcent la collaboration pacifique et harmonieuse entre les deux pays” a insisté Vincent Karega à sahutiafrica, plus d’un mois après ses premiers tweets.

Lire aussi:

Action pédagogique

Pour Carbone Beni, l’un des responsables du mouvement citoyen Filimbi, le silence de l’Ambassadeur du Rwanda en RDC ne change rien à leur détermination d’obtenir son expulsion. «Nous n’avons pas de problème de rupture des relations diplomatiques entre nos deux pays, encore moins celui de la fermeture de l’ambassade. Nous voulons obtenir l’expulsion de monsieur Vincent Karega qui a tenu des propos négationnistes, révisionnistes sur les massacres des congolais dans l’Est du pays. Après avoir supprimé son tweet, s’il était avisé et souple, pourquoi n’a-t-il pas fait un autre tweet pour s’amender ou présenter des excuses tout simplement pour les propos qu’il avait tenu?» demande Carbone Beni.

Ce leader du mouvement citoyen Filimbi indique qu’“un mémo a été déposé auprès de la ministre congolaise des affaires étrangères pour interpeller Vincent Karega et obtenir son expulsion. Nous irons l’accompagner jusqu’à l’aéroport. Par cette action, nous aurons prêché à tout Ambassadeur et diplomate de pouvoir respecter la mémoire de tout un peuple qui continue de souffrir depuis plus de 20 ans, à cause d’une guerre venue de l’extérieur”.

Jacques Matand’

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC/Beni : l’armée libère près de 30 otages à Mwalika

Une trentaine de personnes prises en otage par les terroristes des Forces démocratiques alliées (ADF/MTM), ont été libérés par...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img