Mini-sommet de Goma: Les Chefs d’Etat de la sous-région veulent couper les forces négatives des sources de financement

Les Chefs d’état des 4 pays de la sous-région des Grands lacs “ont réaffirmé leur volonté de militer pour le renforcement des capacités des mécanismes existants dans la sous-région des grands lacs, afin de couper les forces négatives des sources de financement de leurs activités et de lutter conjointement contre les réseaux mafieux tant régionaux qu’internationaux qui contribuent à l’exploitation et au commerce illicite des ressources naturelles dans la sous-région des grands lacs”. C’est ce qu’a indiqué Marie Tumba Nzeza, ministre congolaise des affaires étrangères qui a lu le communiqué conjoint du mini-sommet de Goma.

Les présidents de la RDC, du Rwanda, de l’Ouganda et de l’Angola, étaient en vidéoconférence dans le cadre du mini-sommet de Goma mercredi 7 octobre.
Dans le communiqué conjoint, Marie Tumba Nzeza, ministre congolaise des affaires étrangères, précise que les quatre Chefs d’état “ont condamné l’activisme des forces négatives dans la sous-région des grands lacs”, une situation à la base de l’insécurité récurrente dans l’est de la RDC et dans la sous-région des grands lacs.

Lire aussi :  COVID-19 : six semaines de confinement en Ouganda

Le président Félix Tshisekedi a indiqué que «depuis plus de 25 ans, notre sous-région est l’object des cycles récurrents de violences armées qui compromettent les efforts de progrès et de développement. Ceci insécurise notre avenir collectif. C’est cette triste observation qui m’a conduit, au-delà des mécanismes existants de coopération sous-régionale, à vous convier à ce mini-sommet de plus haut niveau. L’affermissement de la confiance mutuelle au-delà de nos divergences ainsi que le renforcement de la coopération au niveau sécuritaire, sanitaire et économique, entre nos pays, sont nécessaire pour la conjugaison de nos efforts au bénéfice de la stabilisation sous-régionale».

Pour le président congolais Tshisekedi, les assises de Goma doivent permettre de “construire une nouvelle et positive dynamique contre tout ces maux qui affectent notre sous-région…” Reste donc, la mise en oeuvre des mécanismes conjoints entre les pays de la sous-région pour venir à bout des groupes armés qui déstabilisent la sous-région.

Lire aussi :  Infrastructures pour les 9ᵉˢ Jeux de la francophonie : la RDC dans une course contre la montre

Jacques Matand’

Les plus lus

Est de la RDC : le Conseil de sécurité de l’ONU impose des sanctions à six...

Mardi 20 février, six responsables de cinq groupes armés, actifs dans l’est de la RDC, ont été sanctionnés par le Conseil de sécurité des...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...

RDC : Vital Kamerhe chez l’Informateur Augustin Kabuya

Après un tête-à-tête avec Augustin Kabuya, Informateur désigné, Vital Kamerhe, leader du regroupement AA-UNC, réaffirme son engagement au sein de la majorité présidentielle.   C’était après...

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset revient sur son départ de la Côte d’Ivoire

Nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille, Jean-Louis Gasset, ancien sélectionneur des Éléphants, est revenu sur son départ de la Côte d'Ivoire mardi 20 février.   «...

Est de la RDC : la France appelle le M23 à cesser les hostilités «immédiatement»

Ce mardi 20 février, la France a, dans un communiqué, appelé le M23 à cesser les hostilités « immédiatement » et se retirer de...

Sur le même thème

Sénégal : au moins un dans une manifestation contre le report de la présidentielle

Au Sénégal, un étudiant est mort lors d'une manifestation contre le report de la présidentielle, décision finalement annulée par le Conseil constitutionnel.   Il s'agit de...

L’envoyé de Macron pour l’Afrique voit une présence militaire française «remodelée»

Le nouvel envoyé personnel du président Emmanuel Macron pour l'Afrique a évoqué mercredi une « refonte » de la présence militaire française en Côte d'Ivoire, lors...

La Russie offre gratuitement 200 000 tonnes de céréales à six pays africains

La Russie a expédié gratuitement 200 000 tonnes de céréales vers six pays africains, a annoncé le ministre russe de l'Agriculture mardi 20 février.   Dmitri...

Mali : le comité de pilotage du dialogue national à pied d’œuvre

Au Mali, le comité de pilotage du dialogue inter-Maliens a annoncé la tenue d’un atelier de validation des termes de référence le 26 février...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...