Pourquoi la France maintient son ambassadeur dans le sol nigérien ?

Lire aussi

Depuis New York, aux États-Unis, où elle prend part à l’Assemblée générale des Nations unies, Catherine Colonna, ministre française des Affaires étrangères, a affirmé que « l’ambassadeur français a été accrédité par les autorités légitimes et restera à son poste au Niger ».

« Ce n’est pas par une injonction qu’une décision sera prise et que la France n’a pas à reconnaître les décisions d’un pouvoir qui n’a aucune légitimité », a déclaré Catherine Colonna à conférence de presse.

D’après la cheffe de la diplomatie française, Sylvain Itté est en sécurité. Elle assure que « sa situation certainement n’est pas la plus agréable du monde mais n’est pas justifiée ».

Mme Colonna précise que « la France a choisi d’autre option sur ce qui se passe au Niger, mais en réitérant l’appui aux prises de position de la communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (Cedeao) ».

« En ce qui nous concerne, nous n’avons eu d’autre ligne que de rappeler : condamnation, demande de la Libération, retour à l’ordre constitutionnel, soutien aux efforts des pays de la région », a dit Catherine Colonna.

Début septembre, à l’occasion de la conférence des ambassadeurs, le président français Emmanuel Macron avait assuré que malgré les pressions des « putschistes » l’ambassadeur français restera à Niamey, capitale nigérienne.

Le Niger exige le départ de l’ambassadeur français, après que les militaires ont renversé l’ancien président Mohamed Bazoum lors du coup d’État le 26 juillet dernier.

Raymond Nsimba

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

À New-York, le président Bola Tinubu dénonce « le pillage » des minerais de la RDC par des chefs de guerre

A l'assemblée générale des Nations-Unies, Bola Tinibu, président du Nigeria, a exprimé le regret sur l'incapacité de la mission...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img