RDC: affaire 500 véhicules des députés, l’Assemblée nationale calme le jeu

Lire aussi

Nigeria : près de six morts dans un accident de circulation à Bauchi

Un accident a fait au moins six morts et huit blessés sur l’autoroute Darazo-Dukku dans l’État de Bauchi, au...

COVID-19 : le Burundi prêt à vacciner sa population

Le gouvernement burundais accepte l’expédition des vaccins contre le COVID-19. Le ministère burundais de la santé l’a rapporté mercredi...

Tchad : une manifestation contre la junte militaire sans tension

Pas de gaz lacrymogène. Un fort dispositif sécuritaire pour encadrer plusieurs centaines de manifestants. La manifestation de Wakit Tamma...

Depuis l’annonce du don de 500 véhicules 4X4 aux députés nationaux à Kinshasa, les réactions se multiplient pour dénoncer cet acte. Pourtant, l’actuel régime au pouvoir s’est toujours prévalu de défendre « le Peuple d’abord ».

Le professeur Néhémie Mwilanya, du Front Commun pou le Congo, ancien allié du parti au pouvoir et proche de l’ancien président Kabila, a indiqué sur son compte Twitter que « c’est une forfaiture signée Union sacrée, en récompense à une manoeuvre politicienne : ”Enterrer la majorité issue des urnes”. On ne peut prétendre lutter contre la corruption par la corruption. Non. Je ne me sens pas concerné », a-t-il fait savoir.

Les réactions n’ont pas tardé. Pour @magnifiqueml, la forfaiture dont parle le Coordonnateur du FCC est « née des cendres d’une vaste forfaiture initiée et orchestrée par votre famille politique, en sabordant le choix du souverain primaire. Maintenant que la roue donne l’impression de tourner en votre défaveur vous venez crier au haro sur cette farce ». En gros, une telle réaction en peut pas venir d’un membre du FCC dont le régime est resté 18 ans au pouvoir avec Joseph Kabila.

@Kakulesikuli5 lui, salue par contre la démarche de ce cadre de l’ancien régime. « Mes félicitations Prof Néhémie, vous faite la fierté de la RDC et vous restez droit dans votre logique. On semble lutter contre la corruption par la corruption au sommet de l’Etat. Où est la soit disant IGF et la justice? », demande cet internaute.

Face à l’indignation et aux réactions suscitées, le bureau de l’Assemblée nationale calme le jeu. « Les Jeeps commandées par le bureau, comme à chaque législature, seront accordées à crédit aux honorables députés », affirme Joseph Lembi Libula, rapporteur de la chambre basse du parlement. Cette version pourrait apaiser les critiques. Certains observateurs se demandent si la condition de vie des congolais a changé alors que les députés peuvent obtenir des véhicules 4X4. « Le peuple d’abord » semble loin derrière comme slogan pourtant défendu lors de la campagne présidentielle qui a emmené le président Félix Tshisekedi au pouvoir.

Alimasi Kambale

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Nigeria : près de six morts dans un accident de circulation à Bauchi

Un accident a fait au moins six morts et huit blessés sur l’autoroute Darazo-Dukku dans l’État de Bauchi, au...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -