RDC : «l’auteur ne protège pas son œuvre mais plutôt la loi» (François-Xavier Bundim’bani)

«Le gouvernement congolais doit élaborer une politique de diffusion de l’écrit, de soutien aux jeunes talents et de la promotion de jeunes écrivains afin de booster la qualité de l’enseignement», préconise François-Xavier Budim’bani, professeur des universités, au cours d’une conférence sur la question du « droit d’auteur et de la propriété intellectuelle » ce jeudi 22 avril. C’est en marge de la journée mondiale du «livre et du droit d’auteur» célébrée le 23 avril de chaque année.

D’après le professeur François-Xavier Budim’bani, «la question du droit d’auteur ou de l’intellectuel souffre d’une non-maîtrise de la société congolaise». Il affirme que le droit d’auteur est «un domaine du droit».

Lire aussi :  RDC: Les délices des sauts de mouton (Carnet de Christian Gombo)

Cet expert en sciences de l’information et de la communication regrette l’usage abusif du concept «droit d’auteur» en RDC. Mais aussi un manque de considération du travail intellectuel. «L’auteur ne protège pas son œuvre mais plutôt la loi», a-t-il indiqué.

RDC : IFASIC
Exposition de livres à l’IFASIC(@sahutiafrica)

«L’État congolais de manière générale ne donne pas la possibilité à ce que l’écrit s’épanouisse. Sous d’autres cieux, les concours de jeunes talents et écrivains sont publiés. Et en les publiant, plusieurs mécanismes sont engendrés comme l’activité économique. Les civilisations qui ont dominé ou celles qui dominent sont celles, qui ont basées leur progrès ou leur expertise par l’écrit. Ce dernier permet au fur et à mesure à leurs sociétés de primer sur les autres», a ajouté François-Xavier Budim’bani.

Lire aussi :  DRC MINING WEEK : les bonnes pratiques pour une meilleure employabilité des jeunes, au cœur d’un panel  

Ali Maliki

Les plus lus

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...

Burkina Faso : quand le capitaine Traoré charge ses voisins ivoirien et béninois

Au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, chef de la transition, s’est, lors d’un discours devant les forces vives, montré très critique à l’encontre...

Est de la RDC : Kinshasa appelle à des «sanctions sévères» contre Kigali

Quelques jours après la publication du récent rapport d’un groupe d’experts onusiens sur la situation sécuritaire dans sa partie orientale, Kinshasa appelle à des...

RDC/Football : 21 Léopards dames sélectionnés pour affronter le Sénégal en amical

Mercredi 10 juillet, Papy Kimoto, sélectionneur des Léopards dames de la RDC, a dévoilé la liste de vingt-et-un joueuses devant affronter le Sénégal en...

Sur le même thème

En Afrique du Sud, l’épopée des chemises bariolées de Mandela

La légende des chemises colorées de Nelson Mandela, qui avait passé trop d'années en prison pour supporter les costumes et cherchait un vestiaire plus...

RDC : Koffi Olomide au cœur de la controverse après ses propos sur la situation sécuritaire

Convoqué par le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (Csac), Koffi Olomide, célèbre artiste musicien congolais, se retrouve dans la controverse après...

Les délires d’une Constance continue (Carnet de Christian Gombo)

Les délires d’une Constance continuent ! Le constat au pays, c’est la constance qui est une forme de contenance continue tant qu’on continuera dans...

RDC/Littérature : Festival Buku, clap de fin avec la remise du prix Patrice Lumumba à Stanis Bujakera

La 2ᵉ édition du Festival Buku s’est clôturée avec la remise du Prix littéraire Patrice Emery Lumumba au journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du...

30 joints encore…(Carnet de Christian Gombo)

Pour manger et boire la fumée de mes joints que je fais expirer à coup de souffle, parce que c’est plus facile de manger...