Sénégal : concert de casseroles et klaxons à l’appel de l’opposition

Un concert de casseroles et de klaxons a retenti mercredi soir de nombreuses minutes à Dakar à l’appel d’Ousmane Sonko, principal opposant sénégalais, qui cherche à défier le pouvoir à l’approche des législatives.

A l’université Cheikh Anta Diop, dans l’hypercentre, et dans plusieurs quartiers résidentiels de la capitale sénégalaise, des habitants de tous les âges sont sortis à 20h00 (locales et GMT) dans la rue ou sur leur balcon, tapant sur leurs ustensiles de cuisine pour faire un maximum de bruit, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« Que tout le Sénégal bruisse et que Macky Sall comprenne que les Sénégalais ne sont pas d’accord avec ses velléités dictatoriales ni avec son projet funeste de troisième mandat », avait dit Ousmane Sonko lundi. L’opposition prête au président l’intention de se représenter en 2024. M. Sall entretient le flou sur le sujet.

Lire aussi :  Au Sénégal, l'Université Assane-Seck fermée après la mort d'un étudiant dans une manifestation

Les tensions vont grandissant au Sénégal depuis que le Conseil constitutionnel a confirmé l’invalidation le 3 juin de la liste nationale des titulaires de la coalition Yewwi Askan wi pour les législatives du 31 juillet.

Le principal opposant, Ousmane Sonko, troisième de la présidentielle de 2019 et candidat déclaré à celle de 2024, et d’autres figures de l’opposition se retrouvent écartés de la course.

L’opposition réclame le rétablissement de la liste et a menacé d’empêcher la tenue des élections. Elle avait appelé à manifester le 17 juin, mais les autorités avaient interdit les rassemblements en invoquant les risques de troubles.

Dakar et la Casamance (sud) ont été ce jour-là le théâtre de heurts qui ont fait trois morts et conduit à plus de 200 interpellations, selon l’opposition.

Lire aussi :  Sénégal : l'opposant Sonko appelle à manifester «massivement» à l'approche d'un verdict

Mercredi, onze organisations de la société civile ont invité le rapporteur spécial des Nations unies sur le droit de réunion pacifique et d’association, M. Clément Nyaletsossi Voule, « à agir et organiser une mission au Sénégal pour mettre fin aux graves atteintes au droit de réunion pacifique ».

Ousmane Sonko a de nouveau appelé les Sénégalais à manifester contre le pouvoir le 29 juin.

Ni l’opposition ni les autorités n’ont donné de signe de vouloir transiger, faisant redouter une escalade, malgré différents appels au dialogue de personnalités extérieures.

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

Est de la RDC : le Conseil de sécurité de l’ONU impose des sanctions à six...

Mardi 20 février, six responsables de cinq groupes armés, actifs dans l’est de la RDC, ont été sanctionnés par le Conseil de sécurité des...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...

RDC : Vital Kamerhe chez l’Informateur Augustin Kabuya

Après un tête-à-tête avec Augustin Kabuya, Informateur désigné, Vital Kamerhe, leader du regroupement AA-UNC, réaffirme son engagement au sein de la majorité présidentielle.   C’était après...

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset revient sur son départ de la Côte d’Ivoire

Nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille, Jean-Louis Gasset, ancien sélectionneur des Éléphants, est revenu sur son départ de la Côte d'Ivoire mardi 20 février.   «...

Est de la RDC : la France appelle le M23 à cesser les hostilités «immédiatement»

Ce mardi 20 février, la France a, dans un communiqué, appelé le M23 à cesser les hostilités « immédiatement » et se retirer de...

Sur le même thème

Sénégal : au moins un dans une manifestation contre le report de la présidentielle

Au Sénégal, un étudiant est mort lors d'une manifestation contre le report de la présidentielle, décision finalement annulée par le Conseil constitutionnel.   Il s'agit de...

L’envoyé de Macron pour l’Afrique voit une présence militaire française «remodelée»

Le nouvel envoyé personnel du président Emmanuel Macron pour l'Afrique a évoqué mercredi une « refonte » de la présence militaire française en Côte d'Ivoire, lors...

La Russie offre gratuitement 200 000 tonnes de céréales à six pays africains

La Russie a expédié gratuitement 200 000 tonnes de céréales vers six pays africains, a annoncé le ministre russe de l'Agriculture mardi 20 février.   Dmitri...

Mali : le comité de pilotage du dialogue national à pied d’œuvre

Au Mali, le comité de pilotage du dialogue inter-Maliens a annoncé la tenue d’un atelier de validation des termes de référence le 26 février...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...