«Si on doit ériger Minembwe en commune rurale, …., cela doit être fait pour toutes les entités de même qualité » (Prof. Mwayila Tshiyembe)

Lire aussi

«J’ai décidé purement et simplement d’annuler ce qui a été fait jusqu’ici», a déclaré Félix Tshisekedi à Goma, jeudi 8 octobre lors de son séjour. Il a ainsi décidé de surseoir la décision d’installer le Bourgmestre de la commune rurale de Minembwe dans la province du Sud-Kivu.

Comment comprendre la réaction du président Félix Tshisekedi?

Pour le Professeur Mwayila Tshiyembe, expert en relations internationales, “la loi portant érection de Minembwe en commune rurale date de l’époque Kabila. Malgré son existence, aussi longtemps qu’elle n’était pas appliquée, elle ne pouvait pas être attaquée. Dès que son application a suscité des questions et problèmes avec les communautés locales environnantes, il appartenait au Président, le garant de la nation, de prendre les mesures qui s’imposent. D’autant plus que cette loi s’applique sur fond de discrimination d’autres entités qui ont la même qualité que Minembwe. Pourtant, les autres communautés ne bénéficient pas du même traitement que Minembwe. Dans la République, les communes, les provinces, les chefferies, depuis le démembrement doivent être érigées conformément à la loi. Les entités qui n’ont pas qualité pour être des communes ne peuvent pas l’être. Si elles le sont, cela doit être fait pour toutes les entités de même qualité et de même calibre”, explique le Professeur Mwayila Tshiyembe.

Selon l’expert Congolais en relations internationales, “le traitement réservé à Minembwe, devrait être le même pour toutes les entités sur l’ensemble du territoire national, ou sur l’ensemble de toute la province du Sud-Kivu. C’est le principe de l’égalité. Lorsqu’on installe les entités territoriales décentralisées, on le fait de la même manière sur l’ensemble de la République en accordant les mêmes compétences et prérogatives aux entités similaires. Lorsqu’on donne à Minembwe seul, les compétences que les autres n’ont pas, ça pose problème. Et cela peut provoquer non seulement des conflits, mais d’autres populations dont les entités n’ont pas été élevées en commune rurale ont le droit de contester cette décision et demander au Président de prendre une décision”.

Jacques Matand’

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Angola : procès pour corruption de 49 militaires et agents de sécurité d’Etat

Mardi 28 juin, le procès de 49 militaires et agents de sécurité d'Etat, poursuivis dans une affaire de plusieurs...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img