Tchad : «Le Tchad a gagné une République, mais a perdu un État de droit» (Alfred Ramadji) 

« On peut craindre que le processus électoral puisse se passer dans un climat de tension. Mais, ça ne jette pas du discrédit sur le processus électoral », a déclaré Alfred Ramadji, analyste politique tchadien, lundi 08 février à SahutiAfrica.

Alfred Ramadji affirme qu’aucune élection n’a réussi à stabiliser le climat politique au Tchad depuis 30 ans. La prochaine présidentielle est prévue pour le 11 avril prochain. Le président Idriss Déby Itno a été investi candidat, samedi 06 février par son parti. 

« Ça ne me surprends pas que les gens s’opposent à la candidature de Déby. Mais sur le plan légal, ils n’ont pas le droit de s’opposer à sa candidature parce qu’il s’est taillée une Constitution, qui lui permet de se représenter même jusqu’à 150 ans », a expliqué Alfred Ramadji. 

« Le Tchad a gagné une République, mais a perdu un État de droit. Quand la loi fondamentale est tripatouillée et instrumentalisée pour servir des intérêts partisans, on ne peut qu’arrive à ces résultats là », a fait remarquer Alfred Ramadji. 

Au Tchad, l’opposition peine à se faire entendre. Des opposants ont été arrêtés en marge d’une manifestation. D’après l’analyste politique tchadien, l’arrestation de quelques membres de l’opposition ne peut pas discréditer le processus électoral. 

Une manifestation de l’opposition a été organisée samedi 06 février dans la capitale tchadienne, Ndjamena et dans d’autres villes du pays pour contester une nouvelle candidature du président Idriss Déby. La police a annoncé lundi 08 février que sept personnes ont été déféré au Palais de justice de Ndjamena. Pourtant, la Commission tchadienne des droits de l’homme rapporte une centaine d’arrestations dans tout le pays durant la manifestation. 

« La Constitution que eux-mêmes (pro pouvoir) ont taillée autorise aux gens de manifester. La veille de la manifestation, prendre un arrêté pour interdire aux gens de marcher, c’est une contradiction qu’on observe. La loi fondamentale permet aux gens de marcher librement et pacifiquement », a observé l’analyste politique Alfred Ramadji. 

Pour la présidentielle du 11 avril prochain, le président Idriss Déby a été investi candidat pour un sixième mandat. Entre-temps, l’opposition qui a boycotté les résultats du dernier scrutin s’organise pour une candidature unique.

Lire aussi :  Présidentielle au Tchad : Mahamat Idriss gagne son pari du «coup K.-O.»

Trésor Mutombo

Les plus lus

DRC Mining Week 2024 : Malia Agency innove avec l’introduction de la « moto électrique » sur le...

En marge de l'événement phare de l'industrie minière congolaise, la DRC Mining Week, organisée du 12 au 14 juin à Lubumbashi, Flavien Bwira, directeur...

RDC/Coupe du Congo : Vita Club, le grand favori de la finale

Qualifié en finale de la 58ᵉ édition de la Coupe du Congo après sa victoire face au FC Tshikas (2-1), l’AS Vita Club est bien...

DRC Mining Week édition 2024 : remédier au manque de capacité énergétique, Kibali Gold Mine livre...

Comment remédier au manque de capacité énergétique ? Jean-Paul Ilunga Mbayo, ingénieur en électricité de Kibali Gold Mine, filière de Barrick Gold, a livré l’expérience...

Que faut-il pour la réussite de la transition en Guinée ?

«Pour que cette transition réussisse, il faudra prioritairement rétablir la justice sociale. La meilleure manière de la rétablir, c’est de faire l’autopsie d’une certaine...

Mali : une coalition d’opposition fait pression à la junte après l’enlèvement d’un activiste

Au Mali, une coalition d'opposants s'est alarmée de l'enlèvement de Yeri Bocoum, activiste, qui a filmé une manifestation à Bamako, par des hommes non...

Sur le même thème

RDC : qui est Anthony Nkinzo, nouveau directeur de cabinet du président Tshisekedi ?

En RDC, Anthony Nkinzo Kamole a été nommé directeur de cabinet du président Tshisekedi, selon une ordonnance lue à la télévision ce jeudi 13...

Mali : une coalition d’opposition fait pression à la junte après l’enlèvement d’un activiste

Au Mali, une coalition d'opposants s'est alarmée de l'enlèvement de Yeri Bocoum, activiste, qui a filmé une manifestation à Bamako, par des hommes non...

En Afrique du Sud, le parti nationaliste zoulou s’allie à l’ANC pour une coalition

Le parti nationaliste zoulou Inkhata (IFP), qui dispose de 17 sièges sur 400 à l'issue des législatives sud-africaines, s'alliera à l'ANC au pouvoir, qui...

Accueil de demandeurs d’asile : quand Kigali accuse le HCR de «mentir»

Alors que l’expulsion de demandeurs d’asile du Royaume-Uni vers le Rwanda inquiète le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Kigali accuse l’agence onusienne...

Kenya : le gouvernement approuve la vente de ses actions dans six sociétés cotées

Au Kenya, le gouvernement prévoit de vendre ses actions dans six sociétés cotées, dont un cimentier et la bourse des valeurs du pays, a...