Tunisie: Des nouveaux affrontements à Tunis après la mort d’un manifestant

Lire aussi

« Haykel Rachdi, blessé le 19 janvier lors d’une manifestation est décédé dans l’après-midi du lundi 25 janvier 2021 », a annoncé Chawki Ben Hamouda,  directeur de l’hôpital où la victime a été admise, sans préciser les causes du décès. 

Ce décès a provoqué des nouveaux affrontements entre policiers et manifestants à Sbeïtla, dans la région de Kasserine, dans le centre de la Tunisie. Les affrontements ont aussi éclaté dans le quartier où habitait la victime. Selon des témoins, les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants

Les autorités tunisiennes ont déployé les militaires dans la ville, notamment devant les institutions de l’Etat pour empêcher tout éventuel débordement.

Depuis la mi-janvier, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes tunisiennes pour réclamer une meilleure politique sociale et la libération de centaines des manifestants interpellés par la police.

Vingt-huit ONG tunisiennes ont appelé à un rassemblement mardi 26 janvier 2021, devant le parlement pour dénoncer la politique policière face aux manifestations.

Jacques Elenge

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Acquitté par la CPI, Charles Blé Goudé est rentré en Côte d’Ivoire

Ce samedi 26 novembre, Charles Blé Goudé, pilier du régime de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, est rentré dans son...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img