Côte d’Ivoire/Grâce présidentielle : geste de réconciliation nationale ou manœuvre politique ?

Après la grâce accordée à cinquante-et-une personnalités condamnées pour « des infractions commises lors des crises post-électorales ou pour atteinte à la sûreté de l’Etat », le président Alassane Ouattara a posé un acte fort pour renforcer la réconciliation nationale qui suscite des interrogations.

 

Pour Sylvain N’guessan, analyste politique ivoirien, c’est un geste qui pourrait contribuer à renforcer la cohésion nationale et à apaiser les tensions. Et surtout après le sacre des Eléphants à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) à domicile.

 

« C’est bon pour le climat social », affirme M. Nguessan. Mais, l’analyste nuance. Il reste prudent sur les réelles intentions du président Alassane Ouattara, qui doit se prononcer dans les prochains jours. Probablement, il pourrait s’agir d’autres grandes décisions.

Lire aussi :  Cote-d’Ivoire: Laurent Gbagbo récupère enfin ses passeports

 

L’heure est à des interrogations. « Est-ce une manière de passer la pommade avant la décision qui pourrait avoir un arrière-goût amer ? Ou est-ce qu’il s’est engagé définitivement dans une dynamique de nature à susciter la vraie réconciliation, la cohabitation pacifique », se questionne Sylvain N’guessan.

 

Si certains saluent ce geste comme un signe de rassemblement et d’ouverture envers la classe politique, d’autres, par contre, mettent en garde contre l’oubli des victimes et appellent à ne pas passer sous silence les souffrances endurées.

 

Parmi les bénéficiaires de cette grâce présidentielle figurent des personnalités proches des anciens opposants Laurent Gbagbo et Guillaume Soro, ce qui soulève des interrogations sur les implications politiques de cette décision.

Lire aussi :  En Côte d'Ivoire, l'absence de pluie et la chaleur entrave la récolte du cacao

 

Des figures telles que le général Bruno Dogbo Blé, ancien commandant de la garde républicaine de Gbagbo, et le colonel Paulin Katé Gnatoa, ancien adjoint du général Dogbo Blé, ont été libérées, marquant un potentiel rapprochement avec les anciens adversaires politiques.

 

Alors que la Côte d’Ivoire cherche à tourner la page des crises post-électorales et à avancer vers des élections apaisées en 2025, la question de la réconciliation nationale reste au cœur des débats. La grâce présidentielle accordée par Alassane Ouattara suscite à la fois espoirs et interrogations quant à l’avenir politique du pays.

 

Ben Tshokuta

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Bola Tinubu change l’hymne national du Nigeria

Au Nigeria, le président Bola Tinubu a signé un projet de loi rétablissant l'hymne national composé par un expatrié britannique et adopté à l'indépendance,...

Burkina Faso : enlèvement du lieutenant-colonel Zoungrana poursuivi pour «tentative de déstabilisation»

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel burkinabè Emmanuel Zoungrana, poursuivi pour des faits présumés de « tentative de déstabilisation » et remis en liberté provisoire mardi, a...

Sénégal : le président Bassirou Diomaye Faye attendu au Mali et au Burkina Faso

Le président Bassirou Diomaye Faye doit se rendre au Mali au Burkina Faso pour une visite officielle ce jeudi 30 mai, selon la présidence...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...