RDC: Ensemble pour la République de Katumbi reste dans LAMUKA, malgré sa participation aux consultations (Olivier Kamitatu)

Lire aussi

«Malgré la participation de Moïse Katumbi aux consultations, Ensemble pour la République fait toujours parti de la plateforme Lamuka», a déclaré Olivier Kamitatu, directeur de cabinet et porte-parole de Moise Katumbi à Sahutiafrica.net. 

Olivier Kamitatu a apprécié le discours du Président de la République du 6 décembre dernier. «Ce discours a été intéressant. Il adhère aux propositions qui ont été reprises ou issues des consultations. Tant que le pays va dans le bon sens ainsi que les propositions, Ensemble va l’appuyer», dit-il.

«Si le président Félix Tshisekedi lance des prochaines initiatives qui concourent au bien être du peuple, je pense qu’on peut adhérer à une vision en faveur du peuple congolais », a précisé le porte-parole de Moïse Katumbi. 

Olivier Kamitatu, autorité morale de de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC), se réclame de l’opposition républicaine. Il soutient être dans une opposition constructive et exigeante implique appuyer toute action qui va dans le sens du bien-être de la population. 

«Ce qui préoccupe le président Moise Katumbi et Ensemble, c’est avant tout, le destin du peuple congolais et sortir le peuple de la misère. C’est pourquoi nous appuyons la démarche du président Tshisekedi et tout ce qui concourt au bien-être du peuple congolais», insiste-t-il. 

Olivier Kamitatu invite le président Félix Tshisekedi à mettre aussi en oeuvre les propositions faites par Moïse Katumbi lors des consultations nationales devant aboutir à l’union sacrée. 

Déchéance de Mabunda

Au delà de la position de parti Moïse Katumbi, Olivier Kamitatu s’est aussi exprimé sur la déchéance de la président de l’Assemblée Nationale. 

«C’est un tournant important, une étape décisive, mais pas une finalité. C’est une étape qui permet effectivement de mettre le Congo sur une nouvelle dynamique en faveur de la population», a ajouté Olivier Kamitatu.

Il fait savoir que, la destitution de Mabunda donne accès à une création nouvelle de la classe politique Congolaise. «On quitte donc l’immobilisme et on peut envisager une recomposition ou une reconfiguration de la scène politique au regard du vote qui était fait». 

Pour Kamitatu, la coalition était synonyme d’immobilisme. «Cette coalition n’allait jamais permettre au pays et aux peuples congolais de profiter pleinement des richesses du pays. L’ancienne majorité avait privatisé la RDC, donc maintenant il est temps de remettre le pays sur les rails». 

Inès Kayakumba

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Instabilité dans l’Est de la RDC : Washington contre tout soutien extérieur au M23

Lundi 5 décembre, lors d’un entretien téléphonique avec le président rwandais Paul Kagame, le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img