Soudan : Washington fait pression après le coup de force de l’armée 

Lire aussi

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...

Éthiopie : le Tigré confronté à l’épuisement des stocks de denrées alimentaires (ONU)

En Éthiopie, les stocks de denrées alimentaires. Mais aussi du carburant sont complètement épuisés dans la région de Tigré,...

La RDC perd plus de 6 milliards Usd à cause des exonérations douanières (GEC)

En RDC, les exonérations douanières ont causé une perte d’au moins 6,3 milliards Usd aux caisses de l’état entre...

« Nous rejetons totalement la dissolution du gouvernement civil de transition et de ses institutions et appelons à leur rétablissement immédiat », a déclaré Antony Blinken, secrétaire d’État américain, dans un communiqué lundi 25 octobre dans la soirée. Les États-Unis, qui condamnent l’éviction du gouvernement civil, annoncent la suspension d’une aide financière de 700 millions Usd à la transition soudanaise.

Pour Antony Blinken, « l’arrestation du Premier ministre Hamdok et d’autres dirigeants civils est inacceptable. « Les forces militaires doivent garantir leur sécurité et les libérer immédiatement », a-t-il dit dans les propos relayés par l’AFP. D’après le communiqué, « Washington s’est aussi dit inquiet à propos d’informations rapportant des tirs à balles réelles sur des manifestants pacifiques par les forces de l’ordre soudanaises, appelant à l’arrêt immédiat de telles violences ».

Ned Price, porte-parole du département d’État américain, indique que « Washington n’avait pas été en contact avec le Premier ministre ou les autres acteurs politiques depuis leur arrestation ». « L’armée est responsable de leur sécurité, leur santé, et leurs conditions. Nous réclamerons des comptes à cet égard », a dit Ned Price.

Au Soudan, la transition est dans la tourmente. Le climat politique est crispé après l’arrestation du Premier ministre et plusieurs dirigeants. Le général Abdel Fattah al-Burhane a dissout les organes de la transition. Mais des manifestations ont éclaté dans les rues de Khartoum, capitale soudanaise. Des manifestants s’opposent au coup de force de l’armée.

Trésor Mutombo

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -